dans

LDC, J2 : le LOSC, trop léger, se fait punir par Salzbourg

Deux penalties concédés et peu (ou pas) d’ambition offensive, ça fait beaucoup…

Le LOSC de Botman a été défait par le RB Salzburg. Icon Sport
Le LOSC de Botman a été défait par le RB Salzburg. Icon Sport

Le LOSC s'est incliné en Autriche face au RB Salzbourg (2-1) lors de la deuxième journée de Ligue des champions, ce mercredi 29 septembre. Lille a été puni par son manque de sérénité défensive (deux buts concédés sur penalty) ainsi que son absence d'ambition offensive. Voilà les Dogues derniers de leur groupe avec un seul point au compteur. Plus

Deux semaines après son premier match de Ligue des champions face à Wolfsburg (0-0), le LOSC ressort encore d’une rencontre européenne avec des regrets. Sauf que cette fois, les Dogues n’ont jamais touché la victoire du doigt contre Salzbourg. Et ils repartent d’Autriche sans le moindre point. Lille, pourtant loin d’être ridicule lors d’une première demi-heure maîtrisée, a ensuite péché par manque de vice et par naïveté… face à une formation plus jeune qu’elle.

En phase offensive, les Dogues ont aussi semblé intimidés, impressionnés, comme s’ils ne voulaient pas faire mal à leur adversaire du soir, pourtant loin d’être impérial derrière. Les hommes de Jocelyn Gourvennec ne peuvent donc s’en prendre qu’à eux-mêmes s’ils occupent maintenant la dernière place de leur groupe.

Le LOSC regarde Salzbourg dans les yeux, mais cille une fois

Le LOSC entre bien dans son match, avec une frappe de Yilmaz dès la première minute de jeu. Mais le RB Salzbourg monte en puissance, et récupère les ballons beaucoup plus vite. Le LOSC s’adapte en se montrant plus patient, pour éviter d’exposer ses milieux au pressing adverse. Trop patient, même, à certaines reprises, manquant ainsi de profiter des gouffres laissés par les Autrichiens.

Benjamin André et le LOSC ont plutôt bien géré la première demi-heure en canalisant les fougueux Autrichiens. Icon Sport
Benjamin André et le LOSC ont plutôt bien géré la première demi-heure en canalisant les fougueux Autrichiens. Icon Sport

Plutôt bien en place, Lille se fait malheureusement surprendre après une perte de balle dans le camp adverse. Le RB remonte le terrain à la vitesse de l’éclair et Adeyemi pousse Botman à un tacle désespéré, sanctionné d’un penalty. Malgré les protestations des Lillois pour un croc-en-jambe qui a effacé Gudmundsson au cours de l’action, le jeune prodige allemand transforme la sentence (1-0, 35e). Et le LOSC a pris un coup derrière la tête puisqu’il se montre moins mordant jusqu’à la mi-temps. Le club français passe même à deux doigts de se faire évincer du match lorsque Seiwald heurte le poteau sur corner (41e), avant que Fonte se sacrifie pour priver Adeyemi du doublé (45e+4).

Une réaction beaucoup trop timide et non suivie d’effets

Mais si le LOSC espère revenir avec le couteau entre les dents après la pause, il n’en a pas l’occasion. La faute à deux maladresses coup sur coup. Deux bras inexplicablement levés… Le premier donne un coup franc extrêmement bien placé à Salzburg, le second – de Yılmaz – offre un nouveau penalty aux Autrichiens. Adeyemi prend encore ses responsabilités et bat Grbić une deuxième fois à onze mètres (2-0, 53e).

Mais l’orgueil de Yılmaz est beaucoup trop imposant pour laisser passer cet affront. Alors le guerrier turc se rachète en réduisant l’écart sur coup franc direct, bien aidé par l’immense bourde du jeune gardien adverse (2-1, 62e). Ragaillardi, le LOSC a même l’occasion d’égaliser six minutes plus tard. Mais Jonathan David, en position idéale, fait le pire choix possible en signant une frappe de poussin (68e). L’une des rares occasions lilloises lors de cette dernière demi-heure qui aurait pourtant dû voir les Nordistes tenter le tout pour le tout…

La fiche du match

RB Salzbourg 2 – 1 LOSC

Buts : Adeyemi (35e sp, 53e sp) pour le RB / Yılmaz (62e) pour les Dogues

RB Salzbourg (4-1-3-2) : Köhn – Kristensen, Onguéné, Wöber, Ulmer – Camara – Sučić (70e, Capaldo), Aaronson, Seiwald – Okafor (62e, Šeško), Adeyemi (75e, Adamu).

LOSC (4-4-2) : Grbić – Djaló, Fonte, Botman, Gudmundsson (84e, Reinildo) – Weah (60e, Bamba), André, Xeka (60e, Xeka), A. Gomes (60e, Ikoné) – David (84e, Lihadji), Yilmaz.

Équipe(s) liée(s) à cet article : ,
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires