dans

L1 (J32) : Brutale rechute pour Bordeaux, humilié à Lyon

Festival pour l’OL !

Paquetá et les Lyonnais ont peut-être bouleversé le sprint final de la Ligue 1 (Icon Sport)
Paquetá et les Lyonnais ont peut-être bouleversé le sprint final de la Ligue 1 (Icon Sport)

Auteurs d'une prestation honteuse, les Girondins coulent à Lyon (6-1) et restent relégables. L'OL, qui a profité des nombreuses erreurs de son adversaire, se rassure. Plus

Il y a 12 ans, Lyon-Bordeaux était une affiche de quart de finale de Ligue des champions. Aujourd’hui, c’est un match de la peur entre deux équipes qui traversent une période très compliquée. L’OL vient de perdre son dernier espoir de réussir sa saison en se faisant éliminer brutalement de l’Europa League par West Ham (0-3). Les hommes de Peter Bosz n’ont plus que le championnat, où ils naviguent entre le wagon des prétendants aux places européennes et le ventre mou. Le club rhodanien vit une crise symbolisée par la querelle avec ses propres supporters. En face, Bordeaux lutte toujours pour son maintien, mais vient de se rassurer en battant Metz (3-1). Les Gones sont privés de leur doublette Caqueret-Ndombele, d’Anthony Lopes, de Léo Dubois et de Jason Denayer, blessé de dernière minute. Les Girondins se présentent sans Gregersen, Marcelo, Pembélé, Elis (blessés) et Ignatenko (suspendu).

Bordeaux, patatras

Les Lyonnais entrent sur la pelouse avec des intentions offensives (titularisations de Faivre, Paquetá, Tetê, Toko Ekambi et Dembélé) et réalisent une meilleure entame de match. Moussa Dembélé pense concrétiser le premier temps fort de son équipe, mais il est nettement hors-jeu sur la passe d’Henrique (9′). Privés du ballon, les Girondins reculent et ne se montrent dangereux que sur corner avec une tête de Guilavogui pas loin du cadre (14′). Après plusieurs minutes de domination stérile, Lyon trouve l’ouverture sur sa première véritable occasion. Malo Gusto enroule un beau centre au premier poteau que Moussa Dembélé vient couper avec un coup de casque décroisé (1-0, 20′).

Moussa Dembélé (Lyon) est le joueur qui ouvre le plus souvent le score en Ligue 1. (Icon Sport)
Moussa Dembélé (Lyon) est le joueur qui ouvre le plus souvent le score en Ligue 1. (Icon Sport)

Bordeaux n’y est pas et cède une deuxième fois sur une action improbable. Sur un ballon en retrait de Mensah, Gaëtan Poussin rate complètement son dégagement. Toko Ekambi en profite pour marquer facilement de la tête (2-0, 27′). L’après-midi tourne déjà au cauchemar pour les Girondins. Les ressources mentales montrées la semaine dernière face à Metz semblent très loin. Face à des visiteurs complètement perdus, les Gones auraient tort de ne pas enfoncer le clou. Et après plusieurs moments de flottement, les Girondins craquent pour de bon. Paquetá profite d’un cafouillage à l’entrée de la surface pour ouvrir son pied gauche (3-0, 34′). En colère contre leur équipe, de nombreux supporters lyonnais n’ont pas fait le déplacement au Groupama Stadium. Visiblement, les joueurs bordelais non plus. C’est la mi-temps.

Le plus dur, ce n’est pas la chute…

Les Girondins reviennent des vestiaires avec de meilleures intentions. Ah non, ils encaissent le quatrième but dès l’engagement. Romain Faivre réceptionne une passe de Dembélé et enchaine avec une superbe demi-volée du droit (4-0, 46′). Pour Bordeaux, le naufrage est total. À l’image de Gaëtan Poussin, chambré sur chaque prise de balle par le public lyonnais. Sans être flamboyant, l’OL profite de l’apathie adverse pour se faire plaisir. Henrique est tout proche de surprendre le gardien bordelais, mais sa frappe en angle fermé heurte le poteau (54′).

Bordeaux est sans réaction et continue à creuser. Sans pitié, les Lyonnais sautent sur l’occasion d’améliorer leur différence de but. Une position de hors-jeu prive Dembélé du doublé (64′) puis Toko Ekambi croise trop sa frappe (67′). C’est finalement le Camerounais qui marque le cinquième but d’un petit piqué, bien lancé par Jeff Reine-Adélaïde (5-0, 68′). En fin de rencontre, le rythme retombe et les Bordelais réagissent enfin. Après plusieurs tentatives non cadrées (74′, 79′, 81′), Sekou Mara transforme le penalty qu’il a lui-même obtenu, après une faute de Da Silva (5-1, 85′). Les Girondins finissent mieux, mais encaissent finalement un dernier but. Une mauvaise passe d’Onana mène Dembélé à un joli doublé (6-1, 90+2′). Fin d’une après-midi cauchemardesque pour Bordeaux.

Grâce à cette victoire, l’OL se rassure un peu. Huitièmes à quatre points de la cinquième place, les hommes de Peter Bosz conservent une chance d’accrocher une place européenne et de rendre la fin de saison un peu moins amère. Pour Bordeaux, le coup d’arrêt est brutal. La belle dynamique entamée face à Lille (0-0) et Metz (3-1) est totalement brisée. Les Girondins restent avant-derniers, à trois points de Clermont (18ème) et à quatre points de Saint-Etienne (17ème). La route pour le maintien est encore longue. Elle prendra un nouveau tournant dès mercredi, avec la réception des Verts. Réaction obligatoire.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux, Olympique lyonnais (OL)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires