dans

L1 (J3) : Lyon, affamé en seconde période, dévore Troyes

L’OL reçu 2/2 !

Tetê avec le maillot de l'Olympique Lyonnais (Icon Sport)
Tetê avec le maillot de l'Olympique Lyonnais (Icon Sport)

Ce vendredi 19 août 2022, l'OL recevait l'ESTAC Troyes en marge de l'ouverture de la 3e journée de Ligue 1. Un match qui a rapidement tourné en faveur des hommes de Peter Bosz (4-1). Plus

Rami à la faute, Lacazette à l’affût

L’Olympique Lyonnais n’avait, avant cette échéance, disputé qu’une seule rencontre depuis le début de l’exercice 2022-2023. En cause, une pelouse jugée trop dégradée du côté du FC Lorient. Mais outre ce report, l’OL s’était, une semaine avant, adjugé son premier succès face au promu Ajaccio (2-1). De son côté, Troyes avait connu deux revers en autant de rencontres. Une opposition qui paraissait d’emblée quelque peu déséquilibrée.

Alexandre Lacazette n'a pas tremblé depuis le point de pénalty et a soigné son retour à l'OL. Icon Sport
Alexandre Lacazette n’a pas tremblé depuis le point de pénalty et a soigné son retour à l’OL. Icon Sport

Et ce déséquilibre s’est très vite ressenti. En effet, dès la 2e minute de jeu, l’OL ouvrait la marque. Profitant d’un cafouillage assez ubuesque, Alexandre Lacazette, suite à une remise mal maîtrisée d’Adil Rami, inscrivait le premier but de la partie. De quoi mettre Corentin Tolisso, titulaire, et ses coéquipiers dans le bon sens. Par la suite, la domination du ballon était assez nettement lyonnaise avec 70% de possession au quart d’heure de jeu. néanmoins, cela va se vérifier jusqu’à la pause, cette domination reste globalement stérile avec assez peu d’occasions au final, voir aucune. De leur côté, les joueurs de Bruno Irlès tentent, sans grande réussite. L’ancien Parisien, Wilson Odobert, 17 ans, offre des courses intéressantes notamment, mais le titi est finalement assez peu suivi.

L’OL passe la seconde

Et juste avant la pause, l’OL se fait punir de cette stérilité. Auteur d’une faute assez grossière sur Thierno Baldé, Nicolas Tagliafico offre une opportunité en or aux visiteurs de recoller au score. Florian Tardieu, ne se fait pas prier pour tromper Rémi Riou d’une frappe puissante (1-1, 36e). Score à la mi-temps : 1-1. Un score qui ne restera nullement à ce stade… Car oui, dès la reprise, les Gones s’énervent et passent la surmultipliée. Fautif lors du premier acte donc, Nicolas Tagliafico se fait justice en redonnant l’avantage aux siens. Après un centre de Tolisso, la remise involontaire de Tete permet à l’ancien Ajacide de s’offrir son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Dans la foulée, Tete y allait également de sa réalisation pour mettre l’OL à l’abri. Après une frappe de Lucas Paqueta mollement repoussée, le Brésilien en profite pour creuser l’écart (3-1, 48e). À partir de cet instant, on assiste à un tournant : batailleurs, les Troyens se résignent peu à peu. Lyon continue à attaquer avec des tentatives de Toko-Ekambi (53e, 57 et 58e). Et finalement, la décision se fera de manière définitive grâce à un Tete décidément intenable. À un quart d’heure du terme, le joueur prêté par le Shakhtar slalome dans la défense troyenne et trompe Gallon pour le 4-1. Un score qui aurait pu être encore plus lourd si Alexandre Lacazette était parvenu à tromper Gallon à la 86e. Finalement, le score ne bougeait pas et l’OL s’octroyait donc cette belle victoire. De son côté, l’ESTAC s’inclinait pour la troisième fois de rang avec 10 buts encaissés. Déjà.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique lyonnais (OL), Troyes (ESTAC)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires