dans

L1 (J17) – Brest refroidit l’OM au Vélodrome et poursuit son incroyable série

Coup de tonnerre au Vélodrome !

Grâce notamment à un but de Honorat, Brest a surpris Marseille ce samedi (iconsport)
Grâce notamment à un but de Honorat, Brest a surpris Marseille ce samedi (iconsport)

Pourtant mené à la pause, le Stade Brestois a décroché un nouveau succès ce samedi 4 décembre à Marseille (1-2) en ouverture de la 17ème journée de Ligue 1. Trop brouillon, l'OM s'incline pour la première fois depuis deux mois en championnat et pourrait abandonner la deuxième place à Rennes, Nice ou Lens. Plus

Marseille n’arrête pas Brest

Et de six pour Brest ! Après Monaco, Lorient, Lens, Bordeaux et Saint-Étienne, Marseille a subi la foudre de la « Team Pirate » ce samedi 4 décembre en ouverture de la 17ème journée de Ligue 1 (1-2). Un temps devant grâce à un nouveau but de Gerson, l’OM a perdu pied au retour des vestiaires et redonné confiance à une formation brestoise plus joueuse après le repos et récompensée par Faivre et Honorat. S’ils avaient beaucoup à gagner, les Marseillais pourraient avoir perdu plus gros encore en n’enchainant pas un troisième succès en l’espace d’une semaine. Leur place de dauphin du PSG est désormais menacée par Rennes, Nice et Lens. Le Stade Brestois est lui provisoirement 6ème après le premier succès de son histoire au Vélodrome !

Gerson à l’aise dans la surface

Les premiers instants du match suivent la logique du rapport de force. Marseille prend les commandes et tente de faire subir d’entrée la pression du Vélodrome à son visiteur. Le siège marseillais prend forme face à une équipe brestoise habituée à jouer reculée, assise sur un bloc bas. Aligné de nouveau en position de « faux numéro 9 », trois jours après un but d’avant-centre à Nantes (0-1), Gerson confirme rapidement qu’il se sent à l’aise dans cette position et est le premier à se montrer dangereux. Mais Marco Bizot retarde l’échéance (7’). 

Après un appui sur Payet, Gerson a inscrit son deuxième but de la semaine et donné l'avantage à Marseille (iconsport)
Après un appui sur Payet, Gerson a inscrit son deuxième but de la semaine et donné l’avantage à Marseille (iconsport)

Après plusieurs minutes de mollesse générale, le Brésilien est de nouveau celui qui réveille tout le monde. À la demi-heure de jeu, il se sert d’un relais avec Dimitri Payet, avec qui il ne cesse d’échanger sur le terrain, pour effacer trois adversaires avant de tromper Bizot en force sous la barre d’une frappe d’attaquant (29′, 1-0). Son deuxième but en deux matchs, son troisième avec l’OM et la validation d’un choix fort de Jorge Sampaoli.

Kamara donne un coup de main à Brest

Au retour des vestiaires, le match de l’OM bascule sur une frappe anodine. De loin, et sans grande conviction, Magnetti arme une reprise de volée qui, après rebond, est freinée par le bras de Boubacar Kamara. M. Angoula, qui dirige sa première partie en L1, désigne alors le point de penalty d’où Romain Faivre égalise pour les visiteurs (53’, 1-1). Un but qui étend alors l’étonnante série brestoise. Cela fait désormais 17 matchs de suite que le SB29 marque en Ligue 1.

Sur penalty, Romain Faivre a égalisé pour Brest à Marseille (iconsport)
Sur penalty, Romain Faivre a égalisé pour Brest à Marseille (iconsport)

Le retour de la « Team Pirate » dans le match change son visage. Après une première alerte, Franck Honorat trouve Le Douaron dans la surface. Mais la reprise de l’avant-centre est complètement loupée (59’). Entré avec Cengiz Ünder après l’égalisation, Pol Lirola est proche de remettre Marseille à l’endroit mais voit son centre être vendangé par Mattéo Guendouzi (65′). Le milieu ne met pas beaucoup de temps pour regretter son manqué. Dans la foulée, Brest glace le Vélodrome lorsque Honorat et Le Douaron combinent depuis la gauche. À deux, les offensifs brestois font perdre la tête à la défense de l’OM et le premier envoie une frappe que López ne peut qu’effleurer (70′, 1-2).

Honorat a inscrit le deuxième but de Brest à Marseille (iconsport)
Honorat a inscrit le deuxième but de Brest à Marseille (iconsport)

Contrariés, les Phocéens poussent pour revenir alors qu’Arkadiusz Milik est lancé. Mais c’est toujours Gerson qui se procure la meilleure situation. Sur un cafouillage de la défense, il manque l’immanquable devant le but (77′). Campés dans la partie de terrain rouge, les Marseillais s’exposent et s’appuient sur López devant Cardona (81′) puis Faivre (82′).

S’ils n’inscrivent pas le troisième but, les Brestois parviennent, sans mal, à conserver leur avance et signent un joli succès en terres marseillaises.

La fiche de Marseille – Brest :

Marseille 1-2 Brest

Buts : Gerson (29′) pour Marseille ; Faivre (53, sp) et Honorat (70′) pour Brest.

Le onze de Marseille (3-2-4-1) : López – Saliba, Gonzalez, Peres – Rongier, Kamara (Milik, 70′)- Harit (Lirola, 57′), Guendouzi, Payet, De La Fuente (Ünder, 57′) – Gerson.

Le onze de Brest (4-4-2) : Bizot – Pierre-Gabriel, Chardonnet, Hérelle, Duverne – Faivre, Magnetti (Agoumé, 72′), Belkebla, Honorat (Said, 84′) – Del Castillo (Cardona, 66′), Le Douaron.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM), Stade Brestois 29 (Brest)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires