dans

L1, J10 : l’OL soumet l’AS Monaco, Paquetá éblouit

Jusqu’où le milieu offensif brésilien va-t-il porter les Gones ?

L'OL s'impose contre l'AS Monaco après un match abouti des hommes de Peter Bosz. Icon Sport
L'OL s'impose contre l'AS Monaco après un match abouti des hommes de Peter Bosz. Icon Sport

En maîtrise durant une bonne partie du match, l'Olympique Lyonnais s'est logiquement imposé contre l'AS Monaco (2-0), ce samedi 16 octobre en Ligue 1. Les Gones remontent à la cinquième place du classement. Toko Ekambi a marqué, Paquetá a tout changé. Plus

Sans but jusqu’au dernier quart d’heure de jeu, le choc entre l’OL et Monaco a tourné à l’avantage des Gones (2-0), ce samedi 16 octobre. Lucas Paquetá, pourtant rentré la veille au soir du Brésil, a encore rappelé à quel point il était indispensable au club rhodanien.

Nübel met en échec les Lyonnais

Le match démarre sur un faux rythme. L’Olympique Lyonnais et l’AS Monaco s’observent, sans prendre le moindre risque. Mais au fil des minutes, ce sont les locaux qui, par phases de possessions, parviennent à se rapprocher du but d’Alexander Nübel. Mais le portier allemand se couche parfaitement sur une frappe du gauche de Karl Toko Ekambi (22′). Quelques minutes plus tard, on prend les mêmes et on recommence. Mais là encore, le portier prêté par le Bayern s’interpose d’une parade magistrale pour repousser une belle tête du Camerounais (26′).

Alexander Nübel, sur la pelouse du Groupama Stadium lors du match de Ligue 1 contre l'Olympique Lyonnais. Icon Sport
Alexander Nübel, sur la pelouse du Groupama Stadium lors du match de Ligue 1 contre l’Olympique Lyonnais. Icon Sport

Attentistes, les Monégasques se font peur et laissent trop d’espace aux Lyonnais, qui se ne privent pas d’en profiter. En deux minutes, Cherki puis Aouar se retrouvent en très bonne position pour ouvrir la marque. Le premier voit sa frappe captée en deux temps par Nübel, alors que le second gère très mal un cinq contre deux et ne trouve pas le cadre.

Maxence Caqueret, une nouvelle fois très actif dans le milieu de terrain lyonnais. Icon Sport
Maxence Caqueret, une nouvelle fois très actif dans le milieu de terrain lyonnais. Icon Sport

Paquetá a tout changé pour l’OL

L’AS Monaco revient des vestiaires avec de meilleures intentions. Mais la frappe de Gelson Martins est parfaitement repoussée par Pollersbeck (49′). Après un quart d’heure intéressant de l’ASM, Lyon repart de l’avant. Houssem Aouar est mis en échec devant Nübel (64′), alors que Peter Bosz décide de faire entrer sa star, Lucas Paquetá, tout juste revenu du Brésil.

Sur l’un de ses premiers ballons, le Brésilien décale Léo Dubois dans la surface. Victime d’une vilaine semelle de Disasi, le latéral droit de l’équipe de France obtient un penalty que transforme Karl Toko Ekambi (1-0, 75′). L’entrée de Paquetá aura tout changé. Car le Brésilien est aussi à l’origine du second but lyonnais. Sur un corner rapidement joué, Paquetá invente une passe magique de l’extérieur du pied pour Emerson. L’Italien centre au cordeau pour Denayer, qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (2-0, 90′).

Karl Toko Ekambi a ouvert la marque contre l'AS Monaco sur pénalty, montrant la voie aux Gones. Icon Sport
Karl Toko Ekambi a ouvert la marque contre l’AS Monaco sur pénalty, montrant la voie aux Gones. Icon Sport

Les Gones étaient supérieurs

Supérieur à Monaco sur tous les points, l’Olympique lyonnais s’impose 2-0 sur sa pelouse grâce à des buts de Toko Ekambi et Denayer en deuxième période. Portés par un très bon Caqueret et aidés par une sublime entrée de Paquetá, les Gones prennent trois points qui leur permettent de remonter à la cinquième place du classement, avec 16 unités. Pour Monaco, septième, c’est une contre-performance, même si les hommes de Kovač étaient bien loin de leur meilleur niveau ce soir.

Fiche du match

10ème journée Ligue 1 Uber Eats

Groupama Stadium, Lyon

Arbitre : Amaury Delerue

Résultat : Olympique lyonnais 2 – 0 Monaco

Buts : Toko Ekambi (75′) et Denayer (90′) pour Lyon.

Lyon (4-2-3-1) : Pollersbeck – Dubois, Denayer, Boateng, Emerson – Caqueret, Guimarães – Shaqiri, Aouar (Kadewere, 66′), Toko-Ekambi – Cherki (Paquetá, 66′).

Monaco (4-4-2) : Nübel – Aguilar, Disasi, Badiashile, Caio Henrique – Matazo (Lemarechal, 82′), Fofana, Jean Lucas (Jakobs, 82′), Gelson Martins (Akliouche, 91′) – Volland, Ben Yedder.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Monaco, Olympique lyonnais (OL)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires