dans

L1 (J1) : grâce à ses recrues, l’OM soigne son entrée en matière

Grosse première de l’OM !

L'OM réussit son entrée en matière en L1. Icon Sport
L'OM réussit son entrée en matière en L1. Icon Sport

Malgré les tensions en interne, l'Olympique de Marseille a fait le travail contre le Stade de Reims devant un Vélodrome toujours aussi chaud (4-1) et valide son premier succès de la saison en L1. Plus

L’OM se rassure et rassure

L’Olympique de Marseille commençait sa saison de L1 après une pré-saison pour le moins chaotique. Un nouvel entraîneur, Igor Tudor, déjà sous pression avant même le début de la saison. Et face à Reims, à l’Orange Vélodrome, c’est sous les sifflets qu’a été reçu le Croate. Pour autant, malgré le bruit ambiant et la présence de Dimitri Payet sur le banc, les Olympiens ont parfaitement début leur rencontre.

Igor Tudor et les joueurs de l'OM. Icon Sport
Igor Tudor et les joueurs de l’OM. Icon Sport

Et deux recrues de l’OM n’y sont pas étrangères. La première est bien connue en L1 : Jonathan Clauss. Le piston droit marseillais a débloqué le match d’un sublime centre que le pauvre Wout Faes a dévié dans son propre but (1-0, 13′). Très actifs, les Marseillais étaient tout proches de doubler la mise grâce à Cengiz Ünder, bien servi par Nuno Tavares. Mais le Turc a vu sa frappe repoussée sur la barre transversale par Pentz. Mais juste avant la mi-temps, le joueur prêté par Arsenal, sur une action individuelle, a inscrit le deuxième but marseillais, du droit (2-0, 45′).

La patte Tudor, déjà ?

Lors du second acte, les Phocéens ont davantage géré leur avance, et se sont contentés de planter quelques banderilles. Par l’intermédiaire de Nuno Tavares mais surtout de Luis Suarez, nouvelle recrue offensive entrée en jeu à la place d’Arkadiusz Milik. Le Colombien, en renard des surfaces, a alourdi le score à quinze minutes de la fin de la rencontre pour rendre la fête des recrues encore plus belle (3-0, 75′). En fin de rencontre, une autre recrue, cette fois-ci rémoise, Folarin Balogun, a réduit la marque pour que l’addition soit moins salée (3-1, 84′). Mais sur un ultime contre, Veretout a lancé Bakambu. Altruiste, le Congolais a parfaitement centré au cordeau pour Luis Suarez, auteur d’un doublé pour ses grands débuts au Vélodrome (4-1, 94′).

L’OM aura montré une grande maîtrise face à des Rémois, c’est vrai, relativement inoffensifs. Mais dans le comportement, Marseille a offert une copie plus que propre à ses supporters, plutôt inquiets à la fin des matches amicaux, malgré une prestation plus intéressante contre le Betis Séville. Dans le pressing, déjà, mais dans l’utilisation du ballon, l’OM a été juste. À commencer par le milieu de terrain Rongier-Guendouzi, mais aussi par les pistons olympiens, très en jambes. Jonathan Clauss et Nuno Tavares ont réalisé une très grande prestation, et leur apport cette saison ne sera pas à négliger. Cette victoire marseillaise va permettre aux joueurs, aux supporters et surtout à l’entraîneur, Igor Tudor, de souffler et de travailler plus calmement la semaine prochaine.

Fiche du match

Ligue 1 Uber Eats, 1ère journée

Stade Orange Vélodrome, Marseille

Résultat : OM 4 – 1 Reims

Arbitre : Jérôme Brisard

Buts : Faes (CSC, 13′), Nuno Tavares (45′) et Suarez (75′, 94′) pour l’OM / Balogun (84′) pour Reims

OM : Blanco, Clauss (Kolasinac, 83), Mbemba, Gigot, Balerdi, Tavares, Guendouzi (Bakambu, 77′), Rongier, Gerson (Payet, 77′), Ünder (Veretout, 61′) et Milik (Suarez, 61′).

Reims : Pentz, Agbadou, Gravillon (Flips 77′), Faes, Abdelhamid, Locko, Matusiwa, Munetsi (Adeline, 80′), Zeneli (Doumbia, 46′), Van Bergen et Touré (Balogun, 64′).

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM), Stade de Reims
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires