dans

Pour l’Olympique de Marseille, il y a encore de l’espoir en 2020/2021

L’OM a du cœur. Assez pour ne pas finir bredouille en 2020/2021 ?

Boubacar Kamara a encore été monstrueux dans l'entrejeu de l'OM contre Lyon, dimanche 28 février. Photo Icon Sport

André Villas-Boas avait assuré que 2021 serait "l'année zéro" de l'Olympique de Marseille. Mais alors que le club va devoir s'adapter à un nouvel entraîneur et un nouveau président, les joueurs ont montré contre l'Olympique lyonnais, dimanche 28 février, que cette saison pouvait être autre chose qu'une cause perdue. Plus

« L’année zéro » prédite par André Villas-Boas, l’Olympique de Marseille nage en plein dedans. Le désormais ex-entraîneur de l’OM avait prévu de grands bouleversements au sein du club en 2021, et il avait vu juste. De tels changements (nouveau président, nouvel entraîneur) ne règlent pas tous les problèmes en un jour : ils mettent de longs mois, et souvent des années pour produire leurs premiers effets. D’autant plus quand ils interviennent en cours de saison. Les joueurs de l’OM, ainsi, auraient toutes les raisons d’expédier cette saison illisible et d’avoir déjà la tête à la suivante.

Saîf-Eddine Khaoui et Arkadiusz Milik contre l’OL. Photo icon Sport

L’OM a du cœur, malgré tout

Mais l’Olympique de Marseille, malgré toutes les tempêtes, a du cœur. Les joueurs en ont fait la belle démonstration contre l’Olympique lyonnais, dimanche 28 février, lors du toujours animé Olympico (1-1). Alors que les Marseillais auraient tranquillement pu attendre que leur nouvel entraîneur Jorge Sampaoli prenne ses fonctions, que leur nouveau président Pablo Longoria prenne ses marques et que leur propriétaire Frank McCourt fasse enfin le déplacement à Marseille, ils ont tenu à montrer qu’ils n’avaient besoin de personne pour se révolter.

Le regain de flamme des Phocéens est d’autant plus louable qu’ils auraient pu sombrer après un début de match navrant. Pendant 25 minutes, contre Lyon, les hommes de Nasser Larguet n’ont pas aligné deux passes, se contentant de dégager les ballons en catastrophe. L’ouverture du score aurait pu les plomber.

Boubacar Kamara a tenté de surnager au milieu de la tempête lyonnaise lors de la première demi-heure. Photo Icon Sport

Mais cette équipe semble finalement posséder quelque chose qui se rapproche d’une âme. Même Florian Thauvin et Dimitri Payet, qui ont pourtant été affligeants dans le jeu, ont mis leurs différends de côté et se sont dépensés sans compter, luttant intensément à la perte du ballon. Et le penalty de l’égalisation, s’il semble litigieux, a sonné comme une récompense pour des Olympiens qui ont su sortir la tête de l’eau alors que beaucoup les voyaient couler.

Arkadiusz Milik a récompensé les efforts des siens pour revenir dans le match. Photo Icon Sport

Une année zéro… avec la Ligue Europa au bout ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître au vu des déflagrations qui se sont succédées à l’OM, le club est toujours dans le coup pour la cinquième place, qui donne accès aux tours qualificatifs de Ligue Europa. Les Marseillais, septièmes, ne pointent même qu’à deux points de Metz et Lens, avec un match en retard à disputer.

La recrue Pol Lirola, arrivé au mercato d’hiver, a été l’une des satisfactions marseillaises contre l’OL par son envie et son activité sur son côté droit. Photo Icon Sport

Même si l’OM peut difficilement se réjouir d’un objectif aussi faible, il doit s’en contenter cette saison. D’autant que l’absence de toute coupe d’Europe aurait du mal à passer dans ce club à l’histoire européenne si affirmée. Pour l’OM, cela fait une belle raison de plus de ne pas balancer cette saison gâchée. Les joueurs ont montré qu’ils étaient prêts pour rallumer la flamme. Le bouillonnant Jorge Sampaoli n’a plus qu’à souffler sur les braises – dans le bon sens du terme.

Équipe(s) liée(s) à cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il y a 20 ans, Jürgen Klopp lançait sa carrière d’entraîneur… sans le vouloir

A l’Inter Miami, David Beckham voudrait recruter… Lionel Messi et Cristiano Ronaldo