dans

Zlatan Ibrahimović au cœur de la polémique après avoir tué un lion en 2011 !

Pas très honnête pour quelqu’un qui se considère lui-même comme un lion…

Zlatan Ibrahimović sous le feu des critiques après avoir tué un lion. Un animal qu'il a pourtant gravé dans le dos ! Icon Sport

Zlatan Ibrahimović a tué un lion en Afrique du Sud en 2011, comme l'a révélé le media suédois Expressen. Si "Zlatan" en avait le droit et a fait les choses dans les règles, cela ne l'a pas empêché de se retrouver sous le feu des critiques en Suède. En effet, le lion est une espèce menacée de disparition. Plus

C’est donc de là que lui vient sa manie de se considérer comme « un lion ». Depuis qu’il a tué l’un de ces animaux à crinière en Afrique du Sud en 2011, Zlatan Ibrahimović se considère comme le roi de la savane. Mais en Suède, le footballeur-chasseur se retrouve dans la peau de l’accusé. Car si son acte était bien légal, Zlatan s’en est pris à une espèce menacée de disparition…

Une mise à mort parfaitement légale

Les faits remontent à il y a dix ans. En 2010, « Zlatan » obtient son permis de chasse au lion, qui l’autorise à tuer l’un de ces animaux en Afrique du Sud dans un cadre strictement règlementé. Seulement un an plus tard, le colosse suédois passe à l’acte. Il participe à une séance de chasse au lion en Afrique du Sud et abat l’animal, qui avait été élevé en captivité. Après avoir passé un an dans un enclos, il avait été relâché. Selon la loi sud-africaine, tout a été fait dans les règles.

Le roi de la savane…

Le lion, le trophée de « Zlatan »

Mais l’histoire n’en reste pas là. Car Zlatan Ibrahimović a un petit pêché d’orgueil. Il a ainsi récupéré la peau, le squelette et la mâchoire du lion pour les rapatrier en Suède, en guise de trophée. C’est ainsi qu’il s’est retrouvé épinglé par le média national Expressen, qui a répertorié ces collectionneurs suédois qui ont importé des parties d’une carcasse d’un lion qu’ils avaient tués lors d’un safari ou d’une chasse.

Zlatan Ibrahimović. Icon Sport

« Zlatan » rattrapé par les défenseurs des animaux en Suède

Il n’en fallait pas plus pour que « le Z » se retrouve sous le feu des critiques. Car le lion est une espèce menacée, présente sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature, qui répertorie les espaces en danger. Sollicité par Expressen pour répondre à ses détracteurs, Ibrahimović n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

En réalité, « Ibra » aurait peut-être été critiqué avec moins de virulence s’il n’avait pas un tel rapport affectif aux lions. En effet, l’attaquant suédois se considère lui-même comme un « lion », et il a même un immense tatouage d’un lion rugissant qui lui recouvre le dos. Tuer l’un de ses congénères, cela fait vraiment tache…

« Zlatan » le lion. Icon Sport
Personne(s) lié(s) à cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Tuchel revient sur son licenciement du PSG : « ça n’a duré que deux minutes » !

Quand Erling Haaland signe un autographe à l’arbitre assistant de City-Dortmund sur ses cartons !