dans

Yaya Touré devient entraîneur adjoint… en Ukraine

Une « maison » dans le froid

Yaya Touré, lancienne légende de Manchester City, est le nouvel entraîneur adjoint de lOlimpik Donetsk. Photo Icon Sport
Yaya Touré, lancienne légende de Manchester City, est le nouvel entraîneur adjoint de lOlimpik Donetsk. Photo Icon Sport

Yaya Touré est de retour... sur un banc ! A 37 ans, l'ancien monument de Manchester City se lance comme entraîneur adjoint en Ukraine. L'ex-milieu ivoirien fera profiter l’Olimpik Donetsk de toute son expérience. Plus

Nombreux sont les footballeurs de renom qui tentent une carrière d’entraîneur après leur retraite de joueur. Généralement, c’est en terrain connu que ces coachs en herbe se lancent : dans un ancien club qu’ils ont marqué de leur empreinte. On pense notamment à Andrea Pirlo ou Zinédine Zidane, qui se sont respectivement fait les dents à la tête de l’équipe réserve de la Juventus et du Real Madrid, avant de se jeter dans le grand bain de l’équipe première.

Yaya Touré après son dernier match sous les couleurs de Manchester City en mai 2018. Photo PA Images / Icon Sport
Yaya Touré après son dernier match sous les couleurs de Manchester City en mai 2018. Photo PA Images / Icon Sport

Mais Yaya Touré, lui, n’a pas choisi la solution de facilité. On l’attendait à Manchester City, un club qu’il a propulsé sur la voie du succès à partir de 2010, avant de le quitter avec le sentiment du devoir accompli en 2018. Mais non, l’ancien colossal milieu ivoirien a fait le choix de… l’Olimpik Donetsk, un modeste club de D1 ukrainienne.

Pour tout vous dire, même mon agent a été surpris quand il a appris que je voulais revenir, mais j’étais sûr de moi, et de ma décision.

Yaya Touré, sur le site de l’Olimpik Donetsk

Yaya Touré, là où tout a commencé

« Revenir », dit Yaya Touré. Car oui, celui qui a aujourd’hui 37 ans ne sera pas perdu en Ukraine. Beaucoup l’ignorent mais l’ancienne légende de Manchester City a passé un an et demi dans le championnat ukrainien au début de sa carrière. C’était entre janvier 2004 et juillet 2005, déjà à Donetsk… mais dans le club voisin du FC Metalurh ! Pour justifier cette petite « trahison », celui qui a été élu meilleur footballeur africain de l’année quatre fois de suite (entre 2011 et 2014) a sorti la plus belle punchline de son chapeau :

J’ai commencé mon parcours professionnel à Donetsk et aujourd’hui j’y effectue mes premiers pas d’entraîneur. Je sais que l’Olimpik n’est pas le Metalurh, mais je sais surtout que Donetsk est ma maison.

Yaya Touré, sur le site de l’Olimpik Donetsk
Pep Guardiola (à gauche) et Yaya Touré
Pour devenir entraîneur, quoi de mieux que d’avoir évolué sous les ordres de l’un des maîtres de la discipline ? A Manchester City, Yaya Touré a pu s’inspirer du génie tactique de Pep Guardiola. Photo : PA Images / Icon Sport

Un monument pour agrandir la « maison »

Mais Yaya Touré ne fera pleurer personne au Metalurh Donetsk : le club n’existe tout simplement plus ! Après avoir fait quelques apparitions en tours qualificatifs de Ligue Europa entre 2009 et 2014, le Metalurh a dû mettre la clé sous la porte pour cause de faillite en 2015… Le choix de Yaya Touré s’est donc naturellement porté sur le voisin de l’Olimpik, qui reste sur une avant-dernière place lors du dernier championnat ukrainien. Actuel septième au classement, le club semble néanmoins porté par une bonne dynamique… que l’annonce de l’arrivée de Yaya Touré a sûrement insufflée !

Reste à voir comment la légende ivoirienne va gérer la transition entre les terrains de Chine, où il a effectué sa dernière pige en tant que joueur entre juillet 2019 et janvier 2020, et sa nouvelle fonction d’entraîneur adjoint dans le froid ukrainien. Une chose est sûre : l’Olimpik Donetsk y gagnera forcément quelque chose, tant la notoriété du quasi « centenaire » ivoirien (97 sélections avec les Eléphants) est restée intacte.

Yaya Touré et Kevin De Bruyne, deux empereurs du milieu à Manchester City. Photo Icon Sport
Yaya Touré et Kevin De Bruyne, deux empereurs du milieu à Manchester City. Photo Icon Sport

Et que dire de son palmarès, immense : une Ligue des champions avec le Barça, une Coupe d’Afrique des Nations avec la Côte d’ivoire, trois titres de champion d’Angleterre avec Manchester City, deux titres de champion d’Espagne… L’Olimpik Donetsk peut se pincer pour y croire : c’est un vrai monument que le petit club ukrainien compte désormais dans ses rangs.

Personne(s) lié(s) à cet article : Yaya Touré
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires