dans

Coupe de France : l’OM gâche le Nouvel An de Chauvigny

Les joueurs de National 3 ont fêté la nouvelle année avec le frein à main…

Le club de Chauvigny (en rouge et jaune) défie l'OM en 16e de finale de la Coupe de France, ce dimanche 2 janvier. @US Chauvigny
Le club de Chauvigny (en rouge et jaune) défie l'OM en 16e de finale de la Coupe de France, ce dimanche 2 janvier. @US Chauvigny

Le petit club de Chauvigny (National 3) défie l'OM en 16e de finale de la Coupe de France, ce dimanche 2 janvier à 21 heures. Et qui dit événement exceptionnel dit préparation exceptionnelle. Les joueurs de la Vienne assurent avoir passé un Nouvel An inhabituellement peu arrosé pour se donner toutes les chances de créer l'exploit. Plus

C’est le match de leur vie. Les joueurs de Chauvigny, petite ville de 7.000 habitants située dans la Vienne, reçoivent l’Olympique de Marseille à Limoges, ce lundi 2 janvier, lors des 16es de finale de la Coupe de France. Et pas question de partir perdants. Les joueurs de National 3 croient à la sensation, et ils se sont donné les moyens de le faire…

Chauvigny : « des joueurs m’ont dit qu’ils ne feraient rien pour le Nouvel An »

« C’est une grande fête pour le club » , jubile Stéphane Malloyer, l’entraîneur de Chauvigny, auprès de RMC Sport. Mais de fête, il n’en sera question qu’après le match pour les joueurs. En effet, la plupart d’entre eux se sont interdit de célébrer cet événement avant l’heure. Le Réveillon du Nouvel An est pourtant passé par là, avec tout ce que cela suppose en excès (alcool, nourriture, sommeil…). Mais l’entraîneur de Chauvigny assurait il y a quelques jours que la majorité de ses joueurs allait rester raisonnable en vue du match contre l’OM.

« J’ai des gars qui m’ont dit qu’ils ne feraient rien pour le Nouvel An, qui voulaient se préparer comme il faut. Il n’y aura pas d’excès de la part des joueurs, ce sera un petit repas familial, simple. »

Stéphane Malloyer, l’entraîneur de Chauvigny, à RMC Sport

Une version confirmée par les joueurs, comme le gardien et capitaine Julien Caillaud.

« Toutes les discussions tournaient autour du foot et de ce match, et pas de la politique pour une fois ! Et à écouter nos proches, on a presque l’impression que c’est jouable. Dans tous les cas, tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir. Et s’il y a la moindre faille, on va la saisir. »

Julien Caillaud, gardien de Chauvigny, à RMC Sport

« C’est la première fois que je souhaite la défaite de l’OM ! »

Mais comme toujours dans ce genre de confrontation, il y a le risque que les amateurs « regardent jouer » leurs idoles, en n’osant pas leur « rentrer dedans. » Surtout que plusieurs joueurs de Chauvigny sont des fans de l’OM, malgré l’absence de proximité géographique.

« C’est le club que je supporte depuis tout jeune, j’ai été bercé avec l’époque des Niang, Koné, Taiwo… Sur le jeu Fifa, je prends Marseille dans ma carrière. Mais là, ça va être la première fois que je souhaite la défaite de l’OM ! (rires) Ça me fait bizarre de dire ça, mais je suis Chauvinois avant tout. »

Hugo Kingue, attaquant de Chauvigny, à RMC Sport
Un joueur de Chauvigny a prévu de demander le maillot de Dimitri Payet après le match. Icon Sport
Un joueur de Chauvigny a prévu de demander le maillot de Dimitri Payet après le match. Icon Sport

Hugo Kingue a même déjà prévu de demander le maillot de Dimitri Payet directement auprès de l’international français après le match. Si celui-ci refuse de lui donner en cas de défaite surprise de l’OM, l’attaquant de Chauvigny ne s’en portera sûrement pas plus mal…

Équipe(s) liée(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires