dans

Turquie : la célébration osée de Mario Balotelli devant un entraîneur qui s’en était pris à lui

Une histoire de cerveau…

Mario Balotelli en roue libre en Turquie... Icon Sport
Mario Balotelli en roue libre en Turquie... Icon Sport

Mario Balotelli, qui évolue aujourd'hui en Turquie, a refait parler de lui. Mardi 21 septembre, l'attaquant italien de l'Adana Demirspor s'est permis de célébrer de manière provocatrice devant l'entraîneur de Beşiktaş, pour des déclarations remontant à 2013... Plus

« Super Mario » va bien, merci pour lui ! Et il est même en pleine forme. A 33 ans, Mario Balotelli se fait désormais plaisir en Turquie, à l’Adana Demirspor. Il vient d’ailleurs d’enchaîner deux buts lors de ses deux derniers matchs. Et il n’oublie pas d’y mettre la forme. Ce mardi 21 septembre, face à Beşiktaş (3-3), l’attaquant italien s’est distingué par un but, certes, mais surtout par une célébration délicieusement provocatrice.

Balotelli et ses doigts sur les tempes

Après avoir marqué, Balotelli s’est dirigé vers Sergen Yalcin, l’entraîneur du champion de Turquie. Il a alors fixé Yalcin, en pointant les doigts vers ses tempes. La signification de cette célébration étonnante ? Il faut remonter à… 2013 pour connaître l’origine de l’histoire. A l’époque, Mario Balotelli évolue avec Manchester City. Alors que son club dispute une tournée de présaison aux Etats-Unis, l’Italien se fait remarquer pour un geste entré dans les annales : une roulette en un-contre-un contre le gardien totalement foirée.

Mario Balotelli se fait plaisir à l'Adana Demirspor. Icon Sport
Mario Balotelli se fait plaisir à l’Adana Demirspor. Icon Sport

« Il n’a pas de cerveau »

Sergen Yalcin, lui, est consultant pour la télévision turque au moment du « drame. » Et il ne se prive pas pour accabler Balotelli. « Il n’a pas de cerveau » , lâche le futur entraîneur de Beşiktaş en direct. Et visiblement, « Super Mario » n’a pas la mémoire courte. Il a aussi la rancœur tenace. Sa célébration « doigts sur les tempes » , huit ans plus tard, est ainsi venue rappeler à Yalcin que, si, l’Italien a bien un cerveau. Et qu’il fonctionne à plein régime dès qu’il s’agit de chambrer.

Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires