dans

Saint-Etienne : un candidat au rachat plaide sa cause face aux « princes » et aux « milliardaires »

« Je suis moins sexy mais je mérite de la considération »

Olivier Markarian, candidat au rachat de l'AS Saint-Etienne. DR
Olivier Markarian, candidat au rachat de l'AS Saint-Etienne. DR

Olivier Markarian, l'un des candidats au rachat de l'AS Saint-Etienne, a dévoilé son projet de reprise du club lors d'une interview à L'Equipe. Cet homme d'affaires originaire de la région n'a peut-être pas la puissance financière d'autres postulants, mais il assure qu'il dispose de toutes les garanties financières pour que son dossier soit choisi. Plus

Olivier Markarian, « moins sexy » mais crédible

Il n’est peut-être pas un « prince » ou un « milliardaire » , mais cela ne l’empêche pas d’être un candidat crédible au rachat de l’AS Saint-Etienne. Olivier Markarian, un hommes d’affaires de 50 ans originaire de la région stéphanoise, a défendu son projet lors d’une interview à L’Equipe. Il assure ne pas comprendre pourquoi son dossier a été repoussé une première fois par KPMG, l’entreprise qui s’occupe de la vente du club.

« Vous pensez que si nous n’étions pas crédibles, KPMG nous aurait donné accès à la data room ? Si KPMG l’a fait, c’est que l’origine et le montant de nos fonds ne souffrent d’aucune contestation. Des banques de premier rang nous ont donné les lettres de garantie sur tous les montants demandés. Pas une seule n’a été retoquée. Je ne suis pas un prince ni un milliardaire. Je suis donc moins sexy aux yeux du grand public. Mais je mérite un peu de considération. »

Olivier Markarian à L’Equipe

« Injecter 40 à 50 millions d’euros tout de suite dans la trésorerie » de l’AS Saint-Etienne

Pas de quoi entamer la détermination d’Olivier Markarian, qui va très vite retenter sa chance.

« Bien sûr que nous sommes toujours candidat. Les dirigeants sont conscients qu’il est temps pour eux de passer la main, en bonne intelligence et en respectant à la lettre leur processus de vente. »

Olivier Markarian à L’Equipe
Oivier Markarian (à droite), avec Roland Romeyer, l'actuel président du directoire de Saint-Etienne. Icon Sport
Oivier Markarian (à droite), avec Roland Romeyer, le futur ex-président de Saint-Etienne. DR

Si les clauses de confidentialité qui le lient à KPMG ne lui permettent pas de dévoiler l’intégralité de son projet, Markarian a tout de même promis « d’injecter de suite entre 40 et 50 millions d’euros dans la trésorerie » afin de permettre au club de « régler la problématique de la CAN lors du mercato d’hiver et du maintien. » L’homme d’affaires envisage aussi d’ouvrir l’actionnariat de l’ASSE aux socios grâce au financement participatif. Il espère enfin conclure la vente avant le 31 décembre 2021, en considérant l’idée d’une candidature à deux têtes avec Serge Bueno, un autre candidat français supporter du club.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Saint-Étienne (ASSE)
Personne(s) lié(s) à cet article : Olivier Markarian
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires