dans

Rennes : le directeur du centre de formation agressé par le père d’un joueur

Encore un acte de violence dans le football amateur…

Rennes a déclaré que le directeur du centre de formation avait été agressé. / Icon Sport
Rennes a déclaré que le directeur du centre de formation avait été agressé. / Icon Sport

Après un match opposant la réserve du Stade Rennais avec celle du Stade Brestois, le directeur du centre de formation rennais a été agressé par le père d'un jeune joueur. Plus

Un écart de conduite en amateur

Le Stade Rennais a communiqué ce dimanche 24 avril, quelques minutes avant le coup d’envoi du derby breton face à Lorient. En effet, le club rouge et noir a annoncé que le directeur du centre de formation, Denis Arnaud, avait été agressé par le père d’un jeune joueur à l’issue du match opposant la réserve de Rennes à celle du Stade Brestois (victoire 2-3 du SB29).

Le club de Rennes a assuré condamner avec fermeté les actes ayant eu lieu lors de ce match de football amateur. « Denis Arnaud a été victime d’une agression verbale et physique par le père d’un joueur. Dans l’attente d’une enquête interne, le Stade Rennais F.C. condamne avec vigueur ce comportement inacceptable qui s’oppose radicalement aux valeurs du football et à l’esprit de l’Académie Rouge et Noir. Le club adresse son soutien total à Denis Arnaud et aux éducateurs du club. »

Rennes et le foot amateur n’ont pas besoin de ça

Alors que Rennes se donne tant bien que mal pour garder le cap en championnat de France de Ligue 1, des actes extrasportifs viennent interférer dans les bonnes conditions de vie sportive des joueurs. En outre, le football amateur se serait bien passé d’un nouvel acte de violence. Dernièrement, un arbitre avait été agressé et maltraité à la sortie d’un match amateur.

Les joueurs de Rennes célèbrent leur but contre Tottenham, lors de la phase de groupes de Ligue Europa Conférence. Icon Sport
Les joueurs de Rennes célèbrent leur but contre Tottenham, lors de la phase de groupes de Ligue Europa Conférence. Icon Sport

Ces écarts de conduite devraient sonner l’alarme : les parents des jeunes joueurs ne doivent pas prendre autant d’importance avant, pendant et après les matchs. Le football doit rester un sport, un plaisir et un loisir, et non un moyen pour son enfant de devenir quoi qu’il en coûte un footballeur professionnel. A voir désormais si la FFF prendra des dispositions pour éviter de revivre des événements similaires à celui de Rennes.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Stade Rennais
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires