Déjà trois départs de jeunes promesses du PSG cet été

Tout juste racheté par Qatar Sports Investments dans les derniers mois de l’année 2011, Paris revendiquait son envie de placer les jeunes du centre de formation au cœur de son pharaonique projet. Nommé président du club parisien, Nasser Al-Khelaïfi clamait alors haut et fort l’ambition. Le PSG version QSI voulait "former le nouveau Lionel Messi" selon les mots de l’ancien tennisman. Dix années se sont écoulées depuis cette déclaration choc et alors que le "vrai" Lionel Messi a posé ses valises dans la capitale, l’avenir des jeunes franciliens n’a jamais semblé autant obstrué dans leur club formateur. En conséquence, Paris ne cesse de voir partir certains de ses meilleurs éléments dans d’autres clubs aux promesses de jeu plus séduisantes.

Cet été, Paris a déjà perdu trois promesses de son centre de formation. Soumaila Coulibaly, Abdoulaye Kamara (Borussia Dortmund) et Kayz Ruiz-Atil (FC Barcelone) (Iconsport)
Cet été, Paris a déjà perdu trois promesses de son centre de formation. Soumaila Coulibaly, Abdoulaye Kamara (Borussia Dortmund) et Kayz Ruiz-Atil (FC Barcelone) (Iconsport)

Rien que cet été, le PSG a vu filer Soumaila Coulibaly et Abdoulaye Kamara au Borussia Dortmund et Kays Ruiz-Atil retrouver le FC Barcelone. Une série qui allonge une liste déjà trop longue composée notamment de Kouassi, Coman, Ikoné ou encore Maignan. Et d’après les informations de RMC Sport, l’exode pourrait se poursuivre avec Edouard Michut, l’un des plus grands espoirs du centre de formation parisien.

Michut envoyé en U19 par Pochettino

Habitué à s’entraîner avec le groupe professionnel depuis de longs mois désormais, le milieu de terrain de 18 ans a tout récemment été envoyé avec les U19 par Mauricio Pochettino. Une décision qui concerne également l’autre immense espoir du poste, le Néerlandais Xavi Simons (18 ans). Si elle vise à alléger temporairement le groupe, elle apparaît difficile à encaisser pour Michut qui peine déjà à se faire une place dans le groupe de l'Argentin. Signé pro la saison dernière, puis prolongé jusqu'en 2025, il ne compte pour le moment qu’une seule minute de jeu en Ligue 1 lors d’un large succès 4-0 décroché face à Dijon la saison dernière. Tant et si bien que le joueur et son entourage auraient entrepris une réflexion qui pourrait aboutir à l’envol du milieu cet été.

Après avoir signé pro la saison dernière puis prolongé jusqu'en 2025, Edouard Michut n'est apparu qu'une seule minute en Ligue 1, contre Dijon (iconsport)
Après avoir signé pro la saison dernière puis prolongé jusqu'en 2025, Edouard Michut n'est apparu qu'une seule minute en Ligue 1, contre Dijon (iconsport)

Alors qu’il souhaite faire ses preuves chez les professionnels, Edouard Michut pourrait ainsi demandé à être prêté, voire définitivement transféré d’ici à la clôture du mercato. Un départ qui serait un nouveau coup pour le PSG qui perdrait là l’un de ses meilleurs jeunes éléments.

Au PSG, l'incompréhensible gestion des "titis"

Si Nasser Al-Khelaïfi promettait récemment dans les colonnes de L’Équipe "une plus grande proximité entre les pros et le centre", la gestion des jeunes reste difficile à comprendre dans la capitale. Alors que plusieurs joueurs ont pointé le bout de leur nez en préparation (Michut, Simons, Bitshiabu, Gharbi, Fadiga, Kalimuendo, Alloh…) pendant que les pros reprenaient tranquillement le rythme des entraînements, Mauricio Pochettino ne leur a pas maintenu sa confiance une fois la saison lancée. Après deux journées de Ligue 1, les "titis" ne comptent ainsi que 76 minutes de jeu, un chiffre considérablement gonflé par les 60 minutes d’Eric Dina Ebimbé, le plus expérimenté des jeunes parisiens (59 matchs pros), contre Strasbourg. Comment expliquer aux jeunes et à leur entourage l’entrée de Rafinha, indésirable à Paris en fin de match face au Racing, alors que le PSG se dirigeait tranquillement vers une victoire ?

Prêté par Paris à Bordeaux, Timothée Pembélé a brillé contre Marseille lors de sa première entrée en jeu (iconsport)
Prêté par Paris à Bordeaux, Timothée Pembélé a brillé contre Marseille lors de sa première entrée en jeu (iconsport)

Le départ en prêt de Timothée Pembélé à Bordeaux a également été mal compris chez les supporters du club. D’autant que le latéral droit a brillé lors de son entrée en jeu à Marseille ce dimanche (2-2). De quoi apporter de l'eau au moulin des jeunes tentés par un départ.

Si Lionel Messi a envoyé le PSG dans une autre galaxie, le club ne doit pas oublier ses talentueux "titis" alors qu'il évolue au cœur de l'un des plus importants viviers de jeunes footballeurs au monde. Et en cas de départ de Michut, la direction sportive ne pourra pas avancer l’argument du premier contrat pro limité à trois ans en France. Le milieu a déjà signé deux contrats au PSG, et affiché toute son envie de réussir dans son club...