dans

PSG : Leonardo écope d’un match de suspension, Al-Khelaïfi relaxé

Une sanction que l’on attendait plus.

Pas de grosses sanctions pour les dirigeants du PSG (Iconsport)
Pas de grosses sanctions pour les dirigeants du PSG (Iconsport)

C'est une affaire dont avait plus entendu parler depuis de longues semaines. Les deux hommes du PSG connaissent leurs sanctions après leur comportement déplacé en Ligue des champions, à l'issue des 8es de finale. Plus

Une réaction du PSG qui a fait polémique

Tout le monde se souvient de l’élimination cuisante du PSG en Ligue des champions face au Real Madrid cette saison. Après avoir remporté le match aller au Parc des Princes (1-0), les parisiens s’étaient effondrés au Santiago-Bernabéu. En effet, les hommes de Mauricio Pochettino avaient perdu 3-1 au retour, un résultat synonyme d’élimination de la compétition dès les 8es de finale. Un dénouement fou qui semblaient alors avoir débouché sur de lourds incidents en coulisses après la qualification des Merengues.

Sur ces trois hommes forts du PSG, il n'en restera bientôt plus qu'un ! (Iconsport)
Sur ces trois hommes forts du PSG, il n’en restera bientôt plus qu’un ! (Iconsport)

Des témoignages évoquaient notamment des échanges vifs, voire même des menaces venant de Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi à l’encontre d’un employé de l’équipe espagnole. Les arbitres auraient également été pris à partie par les deux dirigeants. Le 10 mars dernier, l’UEFA avait donc choisi d’ouvrir une enquête pour évaluer le comportement du président et du désormais ancien directeur sportif du PSG. La sentence est enfin tombée ce vendredi 17 juin.

Une condamnation très légère

Trois mois plus tard, la plus haute instance du foot européen est revenue sur cette affaire. On apprend donc que l’UEFA condamne Leonardo à un match de suspension. Le technicien brésilien fraichement limogé du PSG aurait ainsi « violé les règles élémentaires d’une conduite décente ». Il est aussi accusé de « conduite insupportable » par l’institution. De son côté, Nasser Al-Khelaïfi est exempté de condamnation. Il en va de même pour le club dans son ensemble.

Si certains semblaient voir en cet incident un véritable scandale, l’UEFA a visiblement jugé que rien de grave ne s’était produit. Le « cas disciplinaire » ne débouchera sur aucune conséquence majeure pour le club de la capitale. Le PSG pourra donc s’engager sereinement dans la prochaine édition de la Ligue des champions. Le tirage au sort pour la phase de groupes aura lieu le 25 août prochain à Istanbul. La ville turque hébergera aussi la finale, le 10 juin 2023. La compétition en elle-même commencera le 6 septembre 2022.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Leonardo, Nasser al-Khelaïfi
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires