dans

PSG – Al-Khelaïfi : « on respecte les règles du fair-play financier »

Le Président assure que l’arrivée de Lionel Messi a déjà beaucoup apporté au PSG

Nasser al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain (iconsport)
Nasser al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain (iconsport)

Assis à la droite de Lionel Messi lors de la conférence de présentation de l’Argentin ce mercredi 11 août, Nasser Al-Khelaïfi a été interrogé sur le respect des règles financières. Rassurant, le président parisien a affirmé que le PSG était dans les clous du fair-play financier et expliqué que l'arrivée de l'Argentin allait booster l'attractivité commerciale du club de la capitale. Plus

Depuis son départ du FC Barcelone, le cas Lionel Messi a soulevé des questions sur l’état financier du Barça. En effet, le club a communiqué la semaine dernière que la non-prolongation du joueur était due « à des obstacles économiques et structurels (réglementation de Laliga) ». À Paris, ces problématiques n’existent visiblement pas et l’Argentin s’est officiellement engagé ce mardi 10 août pour deux saisons plus une en option en faveur du club de la capitale. En France, le salaire du joueur est estimé à environ 40 millions d’euros par an. Quatre ans après les arrivées de Neymar et Kylian Mbappé, et quelques jours après celles de Sergio Ramos, Gianluigi Donnarumma ou encore Achraf Hakimi, Paris a fait exploser sa masse salariale. Pas de quoi inquiéter toutefois Nasser Al-Khelaïfi.

À lire aussi : PSG, Mercato : comment Paris a pu s’offrir Lionel Messi ?

Al-Khelaïfi rassurant sur le respect du fair-play financier

Alors qu’en France les mesures prises en Espagne ne s’appliquent pas encore, Nasser Al-Khelaïfi a en effet tenu à se montrer rassurant en conférence de presse. « Nous connaissons les règles du fair-play financier » a expliqué le dirigeant, expliquant que le board du club s’était bien « penché sur la question du fair-play financier. On a tout étudié et évidemment qu’on respecte les règles. »

Alors que l’UEFA a récemment assoupli sa réglementation financière afin d’offrir plus de latitude aux clubs frappés par la crise sanitaire liée à la Covid-19, Paris en a profité pour réaliser un mercato galactique.

Nasser Al-Khelaïfi l'assure, Paris respecte la réglementation du fair-play financier de l'UEFA (iconsport)
Nasser Al-Khelaïfi l’assure, Paris respecte la réglementation du fair-play financier de l’UEFA (iconsport)

« Depuis le premier jour, nous avons toujours respecté les règles. Avant de faire quoi que ce soit, nous nous réunissons avec nos équipes juridiques et financières. Si on signe Leo (Messi), c’est parce qu’on peut le faire, sinon on ne l’aurait pas fait signer. On savait qu’on pouvait le faire.« 

Nasser Al-Khelaïfi en conférence de presse

Messi, un coup de boost commercial pour Paris

Parmi les arguments utilisés par le président, celui de la hausse des contrats commerciaux qui découlerait de la venue du sextuple Ballon d’Or. « Ce qu’apporte Leo au club est aussi énorme » explique-t-il.  » Il apporte beaucoup de choses bonnes et positives pour le club. On le voit directement sur les réseaux sociaux et dans la presse. C’est un excellent actif pour le club qui grandit dans tous les aspects. D’un point de vue commercial, en trois jours, l’impact est incroyable. »

Au micro de Mohamed Bouhafsi, journaliste pour France Télévisions, Nasser Al-Khelaïfi a ainsi assuré avoir été contacté par plusieurs marques depuis hier et l’officialisation du transfert de Lionel Messi. Blagueur, il a toutefois espéré devant la presse que « Leo ne demandera pas une augmentation ». En attendant, le premier effet visible de l’arrivée de « La Pulga » est la rupture de stock du maillot floqué du numéro 30 sur la boutique officielle du PSG !

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Nasser al-Khelaïfi
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires