dans

Paul Gascoigne : ses surprenantes méthodes pour troubler ses adversaires

« Bienvenue dans ton pire cauchemar »

Paul Gascoigne en compagnie du Suisse Ciriaco Sforza à lEuro 1996. Photo Eric Renard / Onze / Icon Sport
Paul Gascoigne en compagnie du Suisse Ciriaco Sforza à lEuro 1996. Photo Eric Renard / Onze / Icon Sport

Pour s'imposer sur un terrain, la légende du foot anglais Paul Gascoigne ne reculait devant rien. Roy Keane, le futur monument de Manchester United, en a fait l'amère expérience au début des années 1990, comme "Gazza" vient de le révéler. Plus

Sur et en dehors des terrains, Paul Gascoigne était un sacré numéro. Aussi génial ballon au pied que fantasque et volcanique, l’emblématique milieu offensif anglais a acquis le statut d’icône outre-Manche, où il continue de faire parler de lui.

PA ImagesPaul Gascoigne a aujourdhui 53 ans.A Images / Icon Sport / Icon Sport
Paul Gascoigne a aujourdhui 53 ans. Photo PA Image / Icon Sport

Une légende du foot anglais

C’est dans les années 80-90 que Paul Gascoigne a marqué l’histoire du foot anglais. Il n’a laissé personne indifférent à Newcastle, Tottenham, la Lazio Rome ou les Glasgow Rangers, autant de clubs dans lesquels il a évolué. Milieu de terrain élégant, capable des plus savoureux délices balle au pied, il fut un pilier de l’équipe d’Angleterre (57 sélections), qu’il mènera notamment en demi-finale du Mondial 1990.

C’est cet excellent parcours, couplé à un moment chargé d’émotion (ses larmes en demi-finale), qui forgent la légende de « Gazza » en Angleterre. Virtuose sur le pré, il est aussi charismatique et beau parleur. Dans les médias, on ne voit que lui. Dans les publicités aussi, les marques s’emparant du phénomène.

Paul Gascoigne dans ses oeuvres. Photo Icon Sport
Paul Gascoigne dans ses oeuvres. Photo Icon Sport

La face sombre de « Gazza »

Mais Gascoigne a aussi un côté plus sombre. Son aspect fantasque prend souvent les traits de l’excès, de coups de sang ou de phrases choc, avec un fort penchant pour l’alcool qui n’arrange pas les choses. Illustration de cette facette : ses méthodes de déstabilisation des adversaires. Et c’est le malheureux Roy Keane, future légende de Manchester United, qui en a le plus pris pour son grade, comme « Gazza » vient de le révéler lors d’un entretien avec Anything Goes. On y apprend que ses duels avec l’Irlandais de Nottingham Forrest, au début des années 1990, n’avaient rien d’une partie de plaisir pour sa victime.

Dans le tunnel avant de monter sur le terrain, je lui ai lancé « Tu te prends pour le nouveau prodige? Bienvenue dans ton pire cauchemar »

Paul Gascoigne, à Anything Goes

Roy Keane « content » d’en avoir fini

Une fois sur le terrain, l’enfer s’est poursuivi pour le futur monument de l’ère Sir Alex Ferguson chez les Red Devils. Paul Gascoigne, qui jouait à Tottenham à l’époque, n’a pas arrêté de parler à Keane, multipliant les provocations et allant jusqu’à dire qu’il avait… couché avec sa femme. A la sortie du terrain, le joueur de Nottingham Forest aurait même été heureux que ça se termine.

Paul Gascoigne en quart de finale de lEuro 1996. Photo Eric Renard / Onze / Icon Sport
Paul Gascoigne en quart de finale de lEuro 1996. Photo Eric Renard / Onze / Icon Sport

Après coup, Keane a déclaré à la presse qu’il était content que cette rencontre soit terminée, car on ne lui avait jamais autant rabâché les oreilles de toute sa vie.

Paul Gascoigne, à Anything Goes

Si Roy Keane n’a pas réagi publiquement à cette affaire, on peut tout de même souligner qu’elle colle bien au personnage de Paul Gascoigne. Détail qui compte, son adversaire n’était même pas marié à l’époque. Son union avec Theresa Doyle a en effet été célébrée en 1997.

Les larmes de Paul Gascoigne lors de la Coupe du monde 1990. Photo Icon Sport.
Les larmes de Paul Gascoigne lors de la Coupe du monde 1990. Photo Icon Sport.

Si ce moment peu glorieux de la carrière de « Gazza » est passé inaperçu à l’époque, ses fans préfèrent de toute façon se remémorer ses larmes lors de la Coupe du Monde 1990. En demi-finale, face à la RFA, Gascoigne reçoit un carton jaune qui le privera d’une éventuelle finale. C’est le choc pour le milieu offensif, qui ne peut retenir ses émotions. L’Angleterre tombera finalement aux tirs au but, mais une chose est sûre : ce jour-là, « Gazza » ne mentait pas.

Personne(s) lié(s) à cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LaPresse / Icon Sport

Rien ne va plus entre Antonio Conte (Inter) et la Juventus

Yaya Touré, lancienne légende de Manchester City, est le nouvel entraîneur adjoint de lOlimpik Donetsk. Photo Icon Sport

Yaya Touré devient entraîneur adjoint… en Ukraine