dans

OM, Sampaoli : « On doit être meilleur dans la finition »

L’OM devra aller en Suisse avec un petit but d’avance…

Jorge Sampaoli, le coach de l'Olympique de Marseille (Icon Sport)
Jorge Sampaoli, le coach de l'Olympique de Marseille (Icon Sport)

Hier jeudi soir, en huitième de finale aller de la Ligue Europa Conférence, l'Olympique de Marseille a battu les Suisses du FC Bâle (2-1). En conférence de presse d'après-match, Jorge Sampaoli, le coach de l'OM, semblait mitigé. Plus

Les matches se suivent et se ressemblent. Un peu à limage de la réception de l’AS Monaco dimanche dernier, l’Olympique de Marseille a accumulé les occasions face à Bâle, en Ligue Europa Conférence, sans réussir à prendre le large. À l’inverse, les Suisses ont su se montrer réalistes pour marquer. Au match retour, il faudra batailler pour conserver ce maigre avantage d’un but. Pour Jorge Sampaoli, le coach de l’OM, il faudra faire mieux offensivement.

« La chance est contre nous en ce moment », peste Sampaoli

À l’issue de cette manche aller, Jorge Sampaoli a tenu à mettre en avant les problèmes de finition et le manque de réussite de son équipe. « Cela aurait pu finir par au moins quatre buts d’écart, contre une bonne formation de Bâle. Il faut mettre en avant ce qu’a fait notre équipe. On a l’impression que sur leur but, le joueur est hors-jeu, alors que nous, on a eu six grosses occasions pour marquer, au moins. L’équipe était très bien, on a péché dans la finition« , a-t-il notamment déclaré.

Jorge Sampaoli, l'entraîneur de l'OM / Icon sport
Jorge Sampaoli, l’entraîneur de l’OM / Icon sport

Avant d’ajouter : « On se dit qu’on doit répéter ce match ou ce qu’on a vu contre l’AS Monaco. On doit être plus tranchants et meilleurs dans la finition pour montrer cette différence de niveau. On aurait dû partir avec quatre buts d’écart minimum ce soir. On va devoir aller jouer en Suisse avec un seul. On a une équipe qui a tiré une fois contre nous, alors qu’on a tenté vingt frappes. La chance est aussi contre nous en ce moment. » Face à Bâle, l’OM de Sampaoli a tiré vingt fois au but (cinq tirs cadrés) et affiché près de 70 % de possession de balle.

« Tous ensemble, ce sera beaucoup mieux »

Avec cette ouverture du score de Milik sur penalty en première période, suivie d’un second but du Polonais à une vingtaine de minutes de la fin du match, l’Olympique de Marseille semblait se diriger vers un large succès. C’était sans compter sur le coup de poignard d’Esposito, attaquant italien de 19 ans seulement, formé à l’Inter Milan. Désormais, les coéquipiers de Dimitri Payet vont devoir tout donner au match retour, en Suisse, avec ce maigre avantage d’un but à défendre. Mais la qualification en quart de finale est à ce prix.

Pour Jorge Sampaoli, le soutien du public du Vélodrome a joué un rôle important dans la victoire de son équipe. Et cette union sacrée sera indispensable pour faire de bonnes choses en fin de saison. En Ligue 1 comme en Coupe d’Europe. « Je pense que la belle ambiance qu’on a vue ce soir (hier soir, ndlr) est due aux joueurs et au spectacle, qui a été bon. J’espère que le public a apprécié. On a besoin de leur soutien, de leur force, et d’ajouter cela à la sagesse du staff, qui doit prendre les bonnes décisions. Si on est tous ensemble, ce sera beaucoup mieux« , a ainsi expliqué l’ancien sélectionneur de l’Argentine. Une ferveur qui sera néanmoins en partie dépendante des résultats à venir, c’est une certitude.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Jorge Sampaoli
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires