dans

OM, Payet : « Rester les chassés, pas les chasseurs »

Un succès capital pour la Ligue des champions ?

Dimitri Payet sous les couleurs de l'OM / Icon Sport
Dimitri Payet sous les couleurs de l'OM / Icon Sport

En allant gagner à Saint-Etienne pour le compte de la 30e journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a pris une petite option sur la deuxième place finale. Pour Dimitri Payet, ce succès pourrait compter. Plus

Buteur sur penalty face à son ancien club de Saint-Etienne, Dimitri Payet a participé à la précieuse de son équipe, Marseille, hier dimanche 3 avril 2022 en Ligue 1 (2-4). En zone mixte, le joueur de 35 ans a tenu à adresser un message aux principaux de l’OM dans la course à la Ligue des champions.

Payet sait que ce succès est « important »

La situation était pourtant bien mal embarquée. Mené après huit petites minutes de jeu, l’OM aurait pu faire les frais du réveil de l’AS Saint-Etienne de Pascal Dupraz. Mais plusieurs faits de jeu ont fait basculer la rencontre. Un but refusé aux Verts, puis un penalty accordé aux Marseillais. Enfin, un but contre son camp. Bref, tout ou presque a souri aux Olympiens dans le Chaudron. Pour Dimitri Payet, auteur du but de l’égalisation, dans des propos repris par La Provence, cela permet aux Marseillais d’avoir leur « destin entre (leurs) mains« .

« C’est important. Mais d’un week-end à un autre, ça peut vite évoluer, on peut passer de la deuxième à la quatrième place et vice versa. Maintenant, en étant deuxièmes, nous avons notre destin entre nos mains, à nous de gagner nos matches pour rester les chassés et pas les chasseurs« , a notamment déclaré Payet.

Dimitri Payet, pour nos confrères de La Provence, après Saint-Etienne – Marseille.
Payet et l'OM ont réalisé une très bonne opération lors de la 30ème journée de Ligue 1. Icon Sport
Payet et l’OM ont réalisé une très bonne opération lors de la 30ème journée de Ligue 1. Icon Sport

Rien n’est terminé pour autant

Certes, en gagnant à Geoffroy-Guichard, l’Olympique de Marseille a pris trois points d’avance sur Rennes, cinq sur Strasbourg et Nice. Il faut dire que les coéquipiers de Dimitri Payet, joueur de l’ASSE entre 2007 et 2011, ont profité du choc entre Nice et Rennes (1-1) pour accroître leur avance. Mais l’OM a encore de grosses échéances à venir et devra serrer les dents pour retrouver la Ligue des champions d’ici quelques semaines.

Ainsi se profilent deux semaines de folie pour l’écurie des Bouches-du-Rhône. Au programme, la double confrontation face au PAOK, en quart de finale de Ligue Europa Conférence. Mais aussi la réception de Montpellier en Ligue 1 et aussi, peut-être surtout, le Classico très attendu au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain. Les hommes de Jorge Sampaoli auront, dans la foulée, Lyon, Rennes ou encore Strasbourg à affronter. Rien que ça. Autant dire que Marseille pourrait tout gagner, mais aussi tout perdre sur cette fin de saison.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Dimitri Payet
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires