dans

OM, Mercato : un joueur du Hellas Vérone pourrait suivre Igor Tudor

Un milieu tchèque estimé en Serie A.

Antonin Barak sous les couleurs du Hellas Vérone (Icon Sport)
Antonin Barak sous les couleurs du Hellas Vérone (Icon Sport)

Peu actif depuis l'ouverture du marché des transferts, l'Olympique de Marseille, qui vient de nommer un nouvel entraîneur, souhaite accélérer au plus vite. Antonin Barak, joueur d'Igor Tudor à Vérone, pourrait débarquer sous peu. Plus

Un recrutement enfin lancé à Marseille ?

Ces derniers jours, l’Olympique de Marseille a surtout fait parler de lui dans le sens des départs. William Saliba est reparti à Arsenal, Boubacar Kamara a signé à Aston Villa, tandis que plus récemment, Nemanja Radonjic est parti au Torino, Steve Mandanda à Rennes. Sans oublier le coach Jorge Sampaoli, qui a quitté ses fonctions d’entraîneur. Fort heureusement, l’OM a vite réagi. Igor Tudor a pris place sur le banc, Mattéo Guendouzi a été conservé pour de bon, tandis que Dries Mertens n’a jamais semblé aussi proche. Il pourrait être suivi par un certain Antonin Barak.

Antonin Barak avec le maillot du Hellas Vérone (Icon Sport)
Antonin Barak avec le maillot du Hellas Vérone (Icon Sport)

Barak, le renfort tant attendu au milieu ?

Selon la presse italienne et plus particulièrement DAZN, Marseille lorgne sur Antonin Barak, milieu de terrain international tchèque de 27 ans. Depuis 2020 et son arrivée au Hellas Vérone, d’abord en prêt, le milieu offensif a pu retrouver la sélection de République Tchèque. Il compte à ce jour 31 sélections (8 buts). L’ancien joueur de l’Udinese sort d’une saison pleine et ne manque pas de sollicitations.

Ainsi, Antonin Barak a marqué 11 buts et délivré 4 passes décisives en l’espace de 29 matches de Serie A. Il en avait d’ailleurs disputé 34 sur l’exercice précédent. Le natif de Pribram a été l’un des joueurs les plus utilisés par Igor Tudor à Vérone. Nul doute que le nouveau coach de l’OM en ferait autant en Ligue 1 et en Ligue des champions. Encore faut-il passer devant la concurrence puisque le Napoli est lui aussi sur le coup. Entre la possibilité de rester en Serie A et celle de suivre son entraîneur en France, quel sera le choix final de Barak, sous contrat jusqu’en 2024 au Hellas ?

Personne(s) lié(s) à cet article : Antonin Barak
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires