dans

OM : Alvaro Gonzalez est très remonté et ne sait pas de quoi il est victime

Le défenseur ne supporte plus la situation.

Alvaro Gonzalez commence à de moins en moins bien supporter la situation (iconsport)
Alvaro Gonzalez commence à de moins en moins bien supporter la situation (iconsport)

Plus vraiment dans les plans de Jorge Sampaoli, Alvaro Gonzalez vit très mal cette situation et ne comprend pas pourquoi il est mis sur la touche par l’OM. Plus

Alvaro Gonzalez ne comprend pas

Après pourtant des débuts intéressants sous le maillot phocéen, Alvaro Gonzalez se retrouve aujourd’hui dans une situation délicate. Depuis l’arrivée de Jorge Sampaoli, le défenseur espagnol a perdu sa place et pire, il ne rentre plus du tout dans les plans de l’entraineur argentin. Il a même été invité à quitter le club lors du dernier mercato hivernal, mais ce dernier n’a pas trouvé de porte de sortie.

Interrogé sur cette période difficile par le journal AS, l’ancien joueur de Villarreal a avoué ne pas comprendre. « Je ne sais pas de quoi je suis victime. Ce que je sais, c’est qu’ils m’ont prolongé et à partir de là, des problèmes de toutes sortes ont commencé. J’ai dû baisser mon salaire le 31 août pour qu’ils puissent signer un joueur (Amine Harit) et même si cela m’a fait mal, je l’ai fait parce que je suis le troisième capitaine de l’équipe et j’ai compris que je devais faire ces choses pour le club. J’ai tout fait pour que tout le monde puisse être inscrit. À partir de ce moment-là, ils ont commencé à me rabaisser de manière incompréhensible alors que j’ai tout donné pour le club, j’ai traversé vents et marées. Plus tard, ils ont voulu me faire partir d’une mauvaise manière » a-t-il indiqué, un peu désabusé.

Alvaro Gonzalez sous le maillot de l'OM (iconsport)
Alvaro Gonzalez sous le maillot de l’OM (iconsport)

Il n’a pas voulu quitter l’OM

En plus de ne pas avoir trouvé de club, Alvaro Gonzalez a indiqué n’avoir jamais voulu quitter l’OM. Il a demandé à ses dirigeants d’attendre le mois de juin prochain. « Ça m’a un peu blessé. (…) Tout comme je respecte le club, j’aurais aimé que le club me respecte. Pendant le mercato, j’ai dit que je n’allais pas bouger. On sait tous à quoi ressemble le marché en janvier, les situations des équipes qui veulent vous prendre ne sont pas idéales, elles ont du mal. Ce n’est pas la même chose que d’aller dans des équipes qui vont bien. Je leur ai dit d’attendre jusqu’en juin, qui est un marché plus long avec plus d’options »

En attendant, le défenseur devrait rester encore quelques mois sur le banc de touche.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Álvaro González
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires