dans

Incidents OL – OM : Lyon réagit aux sanctions et dénonce les propos de Cardoze

Les tensions continuent entre l’OL et l’OM après le délibéré !

L'OL a dénoncé le verdict rendu par la commission de discipline de la LFP dans le cadre de l'affaire des violences lors de OL - OM (iconsport)
L'OL a dénoncé le verdict rendu par la commission de discipline de la LFP dans le cadre de l'affaire des violences lors de OL - OM (iconsport)

Sanctionné par la commission de discipline de la LFP après l'interruption du match OL - OM en raison d'une bouteille lancée sur Payet, Lyon a réagi après le verdict. Le club regrette les décisions et se réserve le droit de faire appel tout en dénonçant les propos tenus par Jacques Cardoze, directeur de la communication de l'OM. Plus

Sanctionné ce mercredi 8 décembre par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel dans l’affaire des violences ayant interrompu OL – OM, l’Olympique Lyonnais a réagi au verdict. Quelques minutes après le prononcé d’une pénalité d’un point et de deux rencontres à huis clos dont celui à rejouer (le premier a déjà été purgé contre Reims), le club a publié un communiqué titré « La décision de la commission de discipline fait peser un risque sur l’équité sportive. »

Interrompu après 4 minutes de jeu, le match OL - OM sera rejoué, à huis clos, au Groupama Stadium (iconsport)
Interrompu après 4 minutes de jeu, le match OL – OM sera rejoué, à huis clos, au Groupama Stadium (iconsport)

« L’OL regrette de servir d’exemple »

Dans celui-ci, l’OL « regrette de servir d’exemple après une série de faits qui se sont produits dans d’autres stades depuis le début de saison. La commission de discipline a fait le choix de céder à l’émotion, mais aussi aux pressions venues de toute part. Avec cette décision sans précédent, la commission de discipline a créé une inégalité de traitement sur une même saison entre les clubs, où des actes bien plus graves ont entraîné des sanctions bien plus légères », dénonce d’abord le club.

Dans la suite du communiqué, l’OL appelle à l’instauration « d’un barème clair distinguant les actes individuels des actes collectifs, tout en prenant également en compte le travail des clubs, ainsi que la notion de récidive », afin de ne plus voir les clubs sanctionnés « se retrouve(r) avec le « casier disciplinaire » de ceux qui l’ont précédé« . Une proposition qui va dans le sens de celle de Pablo Longoria. Dans L’Équipe, le président de l’OM avait déjà évoqué la nécessité d’instaurer un barème de sanctions.

Cardoze dans le viseur de Lyon

Dans la deuxième partie de son communiqué, l’OL a ensuite réagi aux propos de Jacques Cardoze. Le directeur de la communication de l’OM s’était indigné devant le siège de la commission de discipline de la LFP de l’absence de convocation d’un représentant marseillais. « Un discours aux relents populistes, pour ne pas dire nauséabond, qui témoigne d’une totale méconnaissance des procédures puisque la commission de discipline est par essence disciplinaire et non pénale », écrit Lyon.

Dans son communiqué, l'OL dénonce les propos tenus par Jacques Cardoze devant le siège de la commission de discipline de la LFP (iconsport)
Dans son communiqué, l’OL dénonce les propos tenus par Jacques Cardoze devant le siège de la commission de discipline de la LFP (iconsport)

Le club rhodanien regrette ensuite une « contradiction totale avec les propos de son président Pablo Longoria dans L’Équipe qui appelait à prendre de la hauteur. Cette négation inquiétante semble apparaître comme une ultime tentative de mise sous pression de la commission. Quand Pablo Longoria affirme à juste titre que le foot français est en danger, ce type de réactions dangereuses doit nous pousser à une condamnation de la part de tous », conclut le communiqué.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires