dans

OL : Peter Bosz est d’accord avec la banderole des supporters lyonnais

Il tape du poing sur la table.

Peter Bosz, entraîneur de l'OL, veut que ses joueurs changent de mentalité. Icon Sport
Peter Bosz, entraîneur de l'OL, veut que ses joueurs changent de mentalité. Icon Sport

Peter Bosz était en conférence de presse avant la rencontre face à Clermont dimanche 22 août (13h). Le coach lyonnais a notamment donné raison aux supporters, très en colère après la claque reçu à Angers le week-end dernier. Plus

« Bougez-vous ou cassez-vous »

Ce sont les mots forts utilisés par les supporters lyonnais sur une banderole brandie à l’entraînement. Après le non-match de Lyon contre Angers (défaite 3-0), les fans des Gones veulent voir un tout autre visage contre Clermont. Et Peter Bosz est sur la même lignée. L’Allemand veut voir une autre mentalité que celle aperçue face au SCO.

« Le foot commence par la mentalité. J’en ai parlé aux joueurs, je leur ai rappelé ça, mais normalement, je ne devrais pas avoir à le faire, c’est la base ! », a déclaré Peter Bosz en conférence de presse. Un joueur a déjà fait les frais de son mauvais comportement, Marcelo, mais d’autres pourraient suivre. Et la banderole des supporters lyonnais ce vendredi 20 août à l’entraînement va dans ce sens. « Bougez-vous ou cassez-vous« , était écrit sur une banderole. Un discours qui plaît au coach allemand de l’Olympique Lyonnais. L’ancien entraîneur de Leverkusen valide ce discours.

Marcelo, ici au duel avec Mohamed Ali-Cho contre Angers, a été mis à l'écart par son club après avoir eu un comportement inapproprié. Icon Sport
Marcelo, ici au duel avec Mohamed Ali-Cho contre Angers, a été mis à l’écart par son club après avoir eu un comportement inapproprié. Icon Sport

« On m’a parlé de la banderole des supporters ce vendredi à l’entraînement, et je suis tout à fait d’accord avec ça. Changer la mentalité, ce n’est pas facile. Mais on a fait un match onze contre onze mercredi, on a vraiment bossé, et sur ce que j’ai vu, les joueurs ont compris. »

Conférence de presse

Bosz heureux de compter sur Da Silva et Emerson

Pour changer de mentalité, Peter Bosz pourrait s’appuyer sur de nouvelles têtes. La première, c’est celle de Damien Da Silva. L’ancien Rennais est arrivé libre cet été et n’a pas encore joué avec l’OL. De retour de suspension, il va enfin pouvoir débuter sous les couleurs lyonnaises contre Clermont.

« Je suis heureux que Da Silva puisse jouer. Je le prends dans le groupe. Il a beaucoup d’expérience, et il donne de l’énergie à l’équipe. Quand on parle des bases, niveau mentalité, lui les a. C’est peut-être une de ses meilleures qualité« , a déclaré l’Allemand sur son défenseur central.

La deuxième, c’est Emerson. Mais contrairement à Damien Da Silva, le Brésilien pourrait ne pas débuter la rencontre au Groupama Stadium. « Je ne sais pas s’il pourra commencer dimanche. Il a fait son premier entraînement avec nous ce vendredi, et je n’ai pas eu encore la chance de lui parler. J’ai d’autres choix, peut-être pas aussi bons que lui, mais je ne veux pas qu’il se blesse », a indiqué Bosz, qui devra faire sans Islam Slimani et Maxwell Cornet, tous les deux suspendus.

La rencontre contre Clermont est déjà primordiale pour les Lyonnais, qui ne peuvent se permettre de laisser filet de nouveaux points chez eux. En face, Clermont a pris six points sur six possibles. Une équipe en confiance qui a montré ne pas avoir froid aux yeux pour ses débuts en Ligue 1 cette saison. Une victoire pleine d’autorité à Bordeaux, pleine de maîtrise à domicile contre Troyes, pendant que l’OL balbutie son football. Un match charnière pour les hommes de Peter Bosz, donc.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique lyonnais (OL)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires