dans

OL : le directeur du football pas tendre avec le PSG

Tacle régulier ?

Vincent Ponsot, le directeur du football de l'Olympique lyonnais. (Icone Sport)
Vincent Ponsot, le directeur du football de l'Olympique lyonnais. (Icone Sport)

À quelques jours d'affronter le PSG pour le choc de la 8e journée de L1, Vincent Ponsot, directeur du football à l'OL, a égratigné le futur adversaire. Plus

Deux mondes différents

Dans une longue interview accordée au site Olympique et Lyonnais, le directeur du football de l’OL a notamment évoqué la rencontre de dimanche face au Paris Saint-Germain. Le dirigeant a tenu à rappeler l’écart qui sépare son club de celui de la capitale.

En face de nous, on a le PSG qui est sans limite financièrement, on ne boxe pas dans la même catégorie. Pour la France, c’est bien d’avoir un club comme le PSG pour rivaliser avec Manchester City, le Barça, le Real Madrid, il faut certainement ça. Pour l’OL, c’est très dur, car il n’y a pas d’équité. Leur budget est de 700 millions d’euros, regardez leurs trois attaquants… On n’est pas dans le même monde. Après, un match de foot reste un match de football et nos joueurs feront tout dimanche pour renverser ça. »

Vincent Ponsot, directeur du football de l’OL, sur le PSG pour Olympique et Lyonnais.

Lucide sur ce point, Vincent Ponsot a en revanche laissé paraître un peu plus d’animosité au moment de décrire les modèles économiques en vigueur chez les deux clubs. Pour le Lyonnais, le PSG n’a pas le même respect des règles que son club peut avoir. « Ce ne sont pas les mêmes modèles. L’OL a un modèle équilibré, sain, qui s’autofinance et qui est dans la pérennité. On respecte le fair-play financier et on essaye de développer nos ressources. Cela me surprend toujours par rapport ce que l’on peut entendre avec ce que certains appellent OL Land. Toutes les ressources qu’on développe sont au profit du football avec un spectre un peu plus large que la simple équipe pro masculine. » Difficile de vraiment donner tort à Ponsot, quand on sait que le champion de France a été sanctionné il y a deux semaines par l’UEFA pour non-respect du fair-play financier.

Ponsot loue la pérennité de l’OL

Si le directeur du football des Gones sait que le PSG se situe loin des moyens actuels de son club, il est très fier de ce qui a déjà été fait à l’OL, alors que John Textor s’apprête à devenir propriétaire.

L’objectif depuis l’arrivée au Groupama Stadium, c’est de développer nos recettes pour se rapprocher des plus grands européens. De développer nos recettes en les auto-finançant, c’est la propre richesse qu’on crée. Cela va prendre du temps avant d’arriver au niveau du PSG. Mais c’est un modèle sain pour l’entité OL. On verra ce que Monsieur Textor a en tête pour ça, mais son arrivée, je l’espère, nous apportera des leviers supplémentaires. Ce qu’il a apprécié Monsieur Textor, c’est ce modèle-là aussi. Dans certains clubs, si un investisseur X s’en va demain, il n’y a plus rien. À l’OL, ce n’est pas ça. Pour moi, c’est toute la réussite de ce qu’a créé Monsieur Aulas ici. »

Vincent Ponsot pour Olympique et Lyonnais.
John Textor et Jean-Michel Aulas en conférence de presse / Icon Sport
John Textor et Jean-Michel Aulas en conférence de presse / Icon Sport

Sur le plan sportif, Ponsot accepte la grogne des supporters : « Ils ont raison d’être critique parce qu’on doit avoir plus de résultats que sur les trois dernières années« . Ainsi, il reconnaît aisément l’irrégularité de l’équipe. « Il y a une constance qu’on doit régler. Pour être performant, il faut être constant. À Monaco, on a deux énormes occasions quand ils marquent le premier but. En première période, on n’a rien à envier à Monaco, on a une maîtrise technique. Par contre, comment l’équipe a joué à Lorient, ce n’est pas possible ! » Par conséquent, il faudra à tout prix gommer ces errances face au PSG.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique lyonnais (OL), Paris Saint-Germain (PSG)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires