dans

OL : Jean-Michel Aulas avoue avoir été proche de virer Peter Bosz

La question se posera-t-elle à nouveau ?

Jean-Michel Aulas et Peter Bosz, respectivement président et coach de l'OL (Icon Sport)
Jean-Michel Aulas et Peter Bosz, respectivement président et coach de l'OL (Icon Sport)

Sur une série en cours de trois défaites, l'Olympique Lyonnais va mal et la pression sur son entraîneur, Peter Bosz, est de plus en plus forte. Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a toujours défendu son coach, mais... Plus

L’Olympique en crise… de résultats

Déjà, la saison dernière, les critiques ont fusé après une bien décevante huitième place en Ligue 1. Cet été, après un départ intéressant, au moins d’un point de vue comptable, l’Olympique Lyonnais est retombé dans ses travers. Après avoir mordu la poussière à Lorient, les hommes de Peter Bosz ont chuté à Monaco avant d’être battus à domicile par le Paris Saint-Germain. Autant dire que tous les voyants ne sont pas au vert au moment de profiter de la trêve internationale, loin s’en faut. Jean-Michel Aulas, le boss de l’OL, a toujours affiché son soutien à son entraîneur. Pourtant, il n’a pas caché avoir envisagé de le remercier.

Jean-Michel Aulas a envisagé l'idée de remercier Peter Bosz (Icon Sport)
Jean-Michel Aulas a envisagé l’idée de remercier Peter Bosz (Icon Sport)

Aulas a pensé à stopper sa collaboration avec Bosz

Dans des propos relayés par nos confrères de L’Equipe, Jean-Michel Aulas, à la tête de l’Olympique Lyonnais depuis 1987, a fait le point sur la situation de son entraîneur, Peter Bosz. Pour lui, il ne faut « pas tout remettre en cause après trois défaites successives« . « Est-ce qu’on ne prend pas un risque supplémentaire en changeant d’entraîneur alors que c’est la huitième journée, qu’on a 13 points en étant sixième ? Ce n’est pas raisonnable mais dire qu’on n’y a pas pensé, non« , a ajouté JMA. Des propos lourds de sens.

En effet, le président lyonnais a ouvertement admis qu’il avait songé à se séparer de Peter Bosz. « On va être attentif. (…) Si je devais avec Vincent (Ponsot, directeur du football de l’OL, NDLR) et Bruno (Cheyrou, responsable de la cellule de recrutement) changer de position, je le ferais mais aujourd’hui, je suis convaincu que ce n’est pas la bonne solution de changer« , a conclu Aulas. Même son de cloche en cas de nouvelle défaite à Lens après la trêve ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique lyonnais (OL)
Personne(s) lié(s) à cet article : Jean-Michel Aulas, Peter Bosz
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires