dans

Nice, Youcef Atal : « Nous avons des choses à nous faire pardonner »

Atal veur faire une grosse saison.

Youcef Atal s'est longuement confié aux médias de l'OGC Nice avant le début de cette nouvelle saison de Ligue 1. Icon Sport
Youcef Atal s'est longuement confié aux médias de l'OGC Nice avant le début de cette nouvelle saison de Ligue 1. Icon Sport

À l'aube de la reprises de la Ligue 1, Youcef Atal s'est exprimé en longueur pour le site officiel de l'OGC Nice. L'international algérien est revenu sur la saison mitigée des Aiglons mais aussi sur son approche différente des matches. Plus

Atal veut faire « une grosse saison »

L’OGC Nice de Christophe Galtier démarrera sa campagne de Ligue 1 à l’Allianz Riviera face au Stade de Reims. Ce sera dimanche à 15 h. Et avant cette rencontre, le très talentueux latéral droit Youcef Atal a passé en revue l’actualité des Aiglons pour le site officiel de l’OGC Nice.

L’Algérien, souvent blessé la saison dernière, n’a joué que 18 petits matches en Ligue 1. Le latéral droit a d’abord évoqué son nouvel entraîneur et a parlé de ses attentes pour cette saison.

« Avec le coach Galtier, tout se passe super bien, on échange beaucoup. Si je peux aider les jeunes et les autres comme on m’a aidé quand je suis arrivé, je le fais avec plaisir. C’est comme ça qu’on construit une famille et un groupe fort. Maintenant, j’espère juste être tranquille avec les blessures pour pouvoir faire une grande saison. »

Site officiel de l’OGC Nice
Youcef Atal en discussion avec son nouvel entraîneur, Christophe Galtier. Icon Sport
Youcef Atal en discussion avec son nouvel entraîneur, Christophe Galtier. Icon Sport

Arrivé il y a déjà quatre ans au sein du club azuréen, Atal n’est plus la pépite insouciance sur son côté droit. L’Aiglon a gagné en maturité et a rappelé qu’il était avant tout un latéral droit, lui qui est souvent utilisé un cran plus haut. «  Je suis un arrière droit. Avant d’attaquer, il faut que je défende et je prends du plaisir à défendre » a confié Youcef Atal. Toujours aussi fougueux, mais plus mesuré dans ses montées, l’Algérien préfère faire « quatre bonnes montées que huit mauvaises ». Un changement d’approche dans ses rencontres qui lui permet d’être plus frais en fin de rencontre, contrairement à ses débuts.

Nice doit se faire pardonner

C’est une nouvelle ère qui commence à l’Allianz Riviera avec les arrivées de Christophe Galtier, Justin Kluivert ou encore Calvin Stengs. Et les Aiglons auront à se faire pardonner après une saison plus que moyenne lors de l’exercice précédent. Les Niçois ont terminé neuvièmes.

Ce classement est d’ailleurs resté en travers de la gorge de Youcef Atal. « On doit bien commencer parce qu’on a des choses à se faire pardonner. la saison dernière, on n’avait pas le doit de terminer 9ème. Donc là, on ne doit pas se louper. Il faut faire une grosse saison », a déclaré l’Algérien, sans langue de bois.

Les Aiglons viseront l’Europe, après être passé totalement à côté de leur campagne européenne la saison dernière. Pour ce faire, Atal et les Niçois pourront s’appuyer sur un public en feu, qui attend depuis près d’un an de retourner au stade pour encourager les siens. Le latéral droit a d’ailleurs hâte de retrouver ses supporters. « Franchement, tu ne peux pas savoir comme je suis content de retrouver le public. Les supporters, c’est le charme du foot. Je te dis la vérité : ça m’a beaucoup manqué. J’espère que dimanche on va fêter avec eux notre première victoire », a souligné Youcef Atal.

Cette opération rachat commencera donc ce dimanche 08 août à 15 h face au Stade de Reims d’Oscar Garcia. Avec un Youcef Atal qui espère être épargné par les blessures et un effectif rénové, les Aiglons peuvent aisément espérer accrocher l’Europe en vue de la saison prochaine.

Équipe(s) liée(s) à cet article : OGC Nice
Personne(s) lié(s) à cet article : Youcef Atal
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires