dans

Rachat de Newcastle : une “honte pour le football anglais” selon l’ex-fiancée de Jamal Khashoggi

“Comment les fans et le directeur de Newcastle peuvent-ils accepter cela ?”

Newcastle a été racheté par un fonds saoudien. Icon Sport
Newcastle a été racheté par un fonds saoudien. Icon Sport

Newcastle a été racheté par un consortium contrôlé par le prince héritier d'Arabie Saoudite, Mohammed ben Salmane. Ce qui a eu le don d'ulcérer Hatice Cengiz, ancienne fiancée de Jamal Khashoggi, journaliste dont l'assassinat en 2018 aurait été commandité par Ben Salmane. Plus

Le réquisitoire d’Hatice Cengiz contre Newcastle

Une honte pour le football anglais.” C’est par ces mots forts que Hatice Cengiz, fiancée de Jamal Khashoggi, a qualifié le rachat de Newcastle par un consortium contrôlé en majorité par le prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammed ben Salmane. Ce dernier est soupçonné d’avoir commandité l’assassinat de Khashoggi, journaliste saoudien tué en 2018 au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul.

“Comment les joueurs, les fans et le directeur de Newcastle peuvent-ils accepter cette situation ? Où sont les valeurs, où sont les droits humains, la responsabilité et la justice pour tous ? Cela me brise le cœur de rappeler à l’Occident ces valeurs. C’est une vraie honte pour Newcastle et pour le football anglais. J’appelle les fans anglais à se positionner pour défendre nos valeurs et (demander) justice pour Jamal.

Hatice Cengiz, fiancée de Jamal Khashoggi, au Telegraph

Amnesty International avait dénoncé le régime de Mohammed ben Salmane avant le rachat

Ces propos font aussi écho à ceux d’Amnesty International. Avant l’officialisation du rachat de Newcastle, l’ONG qui lutte pour le respect des droits humains avait dénoncé le régime taxé de liberticide de Mohammed ben Salmane en Arabie Saoudite.

Sous Mohammed ben Salmane, la situation des droits humains en Arabie saoudite reste désastreuse – les critiques du gouvernement, les militants des droits des femmes, les militants chiites et les défenseurs humains étant toujours harcelés et emprisonnés, souvent à l’issue de procès manifestement inéquitables. (…) Au lieu de permettre à des personnes impliquées dans de graves violations des droits humains d’entrer dans le football anglais simplement parce qu’elles ont les poches pleines, la Premier League devrait penser à changer ses critères de sélection des propriétaires et directeurs.

Sacha Deshmukh, directeur général d’Amnesty International au Royaume-Uni
Mohammed ben Salmane, le prince héritier du Royaume d'Arabie Saoudite. DR
Mohammed ben Salmane, le prince héritier du Royaume d’Arabie Saoudite. DR

Cela ne devrait toutefois pas empêcher “MBS” de faire de Newcastle son nouveau joujou…

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires