dans

Imran Louza : cible d’insultes racistes, le milieu de Nantes hausse le ton

« Ce n’est pas normal que des personnes puissent avoir autant de haine »

Imran Louza. Icon Sport

Imran Louza, le joueur du FC Nantes, a décidé de déposer plainte après avoir été la cible récurrente d'attaques racistes sur les réseaux sociaux. Il pousse un coup de gueule. Plus

C’est un sujet qui prend désormais une place croissante dans le football. Après l’affaire des supposés propos racistes visant Mouctar Diakhaby, le joueur français de Valence, c’est en France qu’un nouveau problème de racisme secoue le monde du ballon rond. La cible en est Imran Louza, le milieu du FC Nantes, qui a décidé de déposer plainte.

Imran Louza. Icon Sport

Des insultes racistes intolérables

« Va jouer en Afrique« . « Sale bougnoule« . « Sale race« . Voici quelques uns des messages reçus par Imran Louza sur les réseaux sociaux après la défaite du FC Nantes, dimanche 4 avril, face à Nice. Un nouveau revers qui fait planer la menace d’une relégation en Ligue 2 pour le club ligérien, et qui semble réveiller les plus bas instincts de certains pseudo supporters.

Imran Louza monte au front

Le joueur franco-marocain a été la cible d’attaques racistes, mais aussi de menaces de mort. Âgé de 21 ans, le milieu offensif a choisi de ne pas laisser ces attaques sous silence. Via un communiqué publié sur son compte Twitter, il a exprimé son ras-le-bol, en voulant montrer à quel point ces messages racistes le ruinent moralement. Il a invité les supporters du FC Nantes à dire « non au racisme » et « non à la haine« . Il s’est aussi fait le défenseur du « vivre ensemble et ce quelles que soient nos origines et nos convictions« .

Contacté par RMC Sport pour donner plus de détails sur le message qu’il souhaite faire passer, Imran Louza s’est expliqué :

« J’ai voulu que ça se sache parce que ce n’est pas normal que des personnes puissent avoir autant de haine. C’est allé trop loin pour moi. J’avais reçu des messages auparavant de cette personne, qui me disait « t’es bidon » ou « t’es nul », et je n’y prêtais pas attention. Mais là, c’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. C’est la chose de trop pour moi. »

Imran Louza sur BFMTV
Imran Louza veut faire passer un message auprès du grand public (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

L’idée de sa prise de position publique est donc de faire prendre conscience au grand public de la situation et de provoquer un électrochoc chez certains supporters, qui ne réalisent peut-être pas toujours les conséquences des messages qu’ils publient. Le cycliste Nacer Bouhanni a lui aussi été la cible de messages similaires, récemment, après un sprint dangereux.

Le soutien de ses coéquipiers du FC Nantes

Dans cette situation difficile, Imran Louza peut toutefois compter sur le soutien de ses coéquipiers. C’est aussi grâce à cela, a-t-il laissé entendre, qu’il est allé au bout des choses en se tournant vers les forces de l’ordre.

Par ailleurs, le FC Nantes de Waldemar Kita a aussi pris position publiquement pour son joueur dans un communiqué. Le club s’est dit « profondément choqué » et a apporté « tout son soutien et son affection à Imran et à sa famille« . Le syndicat des joueurs, l’UNFP, a aussi annoncé son intention de soutenir le joueur et le club face à cette situation. Il a dévoilé son intention de travailler avec la LFP « et toutes les parties concernées pour mettre fin à ces déchaînements« .

Le FC Nantes et les autres joueurs ont soutenu Imran Louza – Photo: Thomas Bregardis / Icon Sport

N’oubliant pas la dimension sportive de la situation, Imran Louza a aussi souligné que lui et ses coéquipiers étaient « désolés » de la situation sportive actuelle. Il a aussi promis que les joueurs se battront « jusqu’à [leur] dernier souffle pour que ce grand club qu’est le FC Nantes reste en Ligue 1« . Les Canaris sont actuellement 19es de Ligue 1, avec quatre points de retard sur Lorient, le premier non-relégable. Sept rencontres restent encore à disputer.

Personne(s) lié(s) à cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Ligue 1 est le deuxième championnat le moins déséquilibré du Big Five

Christopher Nkunku : le milieu offensif français serait sur les tablettes du Barça !