dans

Mercato : le transfert de Milik à la Juve va coûter de l’argent à l’OM !

Encore une histoire de clauses…

Arkadiusz Milik sous les couleurs du Napoli (Icon Sport)
Arkadiusz Milik sous les couleurs du Napoli (Icon Sport)

Incroyable, mais vrai. Dans les prochaines heures, l'Olympique de Marseille pourrait envoyer son attaquant Arkadiusz Milik à la Juventus Turin, en prêt. Sauf que le cas échéant, l'OM devra rétribuer l'ancien club du Polonais, le Napoli ! Plus

Milik pourrait rejoindre la Juventus Turin en prêt

18 mois à l’Olympique de Marseille, et puis s’en va. D’abord auteur d’une phase retour de Ligue 1 très remarquée, en prêt (9 buts en 15 matches), Arkadiusz Milik vient de boucler une saison à 20 buts en 37 matches, toutes compétitions confondues. Un exercice marqué par un excellent ratio sur la scène européenne (8 réalisations en 10 rencontres). Mais à l’occasion de ce mercato estival, l’attaquant international polonais de 28 ans devrait bien quitter l’OM. Vraisemblablement pour rejoindre la Juventus Turin. Hélas pour les Phocéens, on parle ici d’un prêt et non d’un transfert sec. En prime, Marseille va devoir payer l’ancien club du joueur, le Napoli.

Milik sous les couleurs de l'OM. (IconSport)
Milik sous les couleurs de l’OM. (IconSport)

L’OM contraint de payer le Napoli ?

Ces dernières heures, la rumeur faisait état d’un prêt payant à 2 millions d’euros avec une option d’achat estimée à 8 millions. Une jolie porte de sortie pour Milik, assurément. Sauf que l’Olympique de Marseille ne devrait pas toucher l’intégralité de cette somme. À en croire les informations de la Gazzetta dello Sport, Aurelio De Laurentiis, le président du Napoli, au moment de vendre son joueur à l’OM, avait ajouté une clause plus que bien sentie à ce deal.

Ainsi, en cas de revente d’Arkadiusz Milik à la Juventus Turin, rival des Napolitains, l’écurie de Ligue 1 devrait rétribuer le champion d’Italie 1990 à hauteur de 30%. Il faut dire que Pablo Longoria, l’actuel président de l’OM, a été recruteur pour la Juve entre 2015 et 2018. Ceci expliquant peut-être cela. En attendant, l’écurie des Bouches-du-Rhône, en plus de ne pas réaliser un transfert sec, va devoir passer à la caisse pour prêter l’un de ses joueurs. Vous avez dit coup dur ?

Personne(s) lié(s) à cet article : Arkadiusz Milik
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires