dans

Mercato : fin du suspense, Scamacca échappe au PSG

Le PSG se fait distancer

West Ham pourrait rafler la mise dans la course à la signature de Gianluca Scamacca (iconsport)
West Ham pourrait rafler la mise dans la course à la signature de Gianluca Scamacca (iconsport)

Cela fait des semaines que le PSG travaille au corps la piste menant à Gianluca Scamacca. Pourtant, il y a fort à parier que le géant italien ne portera pas la tunique rouge et bleu la saison prochaine. Plus

Gianluca Scammaca, Un dossier houleux

Lancé dans un mercato des plus prolifiques, le PSG cherche à se renforcer à absolument tous les niveaux. En ce sens, des priorités ont été définies en attaque, au milieu et en défense. Pour ce qui est de la dimension offensive, Luis Campos lorgnait donc avec grande insistance Gianluca Scamacca. Lorgnait, car cette piste pourrait bien tomber à l’eau dans les toutes prochaines heures.

Scamacca s'éloigne du PSG (iconsport)
Scamacca s’éloigne du PSG (iconsport)

En effet, un trouble-fête est entré en lice il y a peu, il s’agit de West Ham. Et force est de constater que les Hammers ont été beaucoup plus efficaces que leurs homologues parisiens sur ce dossier. Alors qu’initialement les Italiens attendaient 50 millions d’euros pour laisser filer leur éléments, ils ont finalement revu leurs exigences à la baisse.

Le PSG doit se faire une raison

La presse italienne est unanime ce vendredi soir, Sky Sport et la Gazzetta dello Sport annoncent ainsi en cœur qu’un accord a été trouvé entre West Ham et Sassuolo pour le transfert de Gianluca Scamacca. Pour s’octroyer les services de l’international transalpin, le club britannique va débourser la coquette somme de 36 millions d’euros plus 6 millions de bonus. Une somme qui côtoie pourtant celle faite par le PSG il y a quelques semaines de cela.

Finalement, le club de la capitale va donc devoir s’atteler à dénicher un autre avant-centre que Gianluca Scamacca. Car même après l’acquisition d’Hugo Ekitike, Luis Campos aimerait enrôler un autre attaquant afin de pouvoir constituer une ligne offensives des plus complètes. Reste à savoir sur quel dossier désormais le décideur lusitanien bougera ses pions. Nul doute que les plans B, voir C, sont d’ores et déjà activés…

Personne(s) lié(s) à cet article : Gianluca Scamacca
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires