dans

Manchester City : Pep Guardiola appelle à la grève !

L’entraîneur espagnol suggère des prises de position fortes.

Guardiola propose des mesures fortes pour faire ralentir les covid dans les clubs anglais (iconsport)
Guardiola propose des mesures fortes pour faire ralentir les covid dans les clubs anglais (iconsport)

Pep Guardiola s’est récemment exprimé sur le refus de la Premier League de réagir plus drastiquement face à la nouvelle vague de covid, qui touche de nombreux clubs en Angleterre. L’entraîneur de Manchester City a suggéré des prises de positions fortes face à cette situation. Plus

Guardiola veut des gestes forts pour interpeller la Ligue anglaise…

La nouvelle vague de covid liée au variant omicron continue de semer la pagaille en Angleterre. Elle fait notamment des ravages dans les clubs de Premier League. Plusieurs d’entre eux ont vu bon nombre de leurs joueurs être testés positifs ces derniers jours. Ce qui a forcé la Ligue anglaise à reporter plusieurs matchs. Malgré cela et la volonté des clubs, les responsables du championnat anglais refusent toujours de reporter des journées entières, comme le Boxing Day, pour laisser passer l’orage. Et maintient donc les matchs des équipes qui peuvent jouer, même lorsque plusieurs de leurs joueurs manquent à l’appel.

Comme en témoigne le récent match de Manchester City à Newcastle, la Premier League continue malgré la flambée du covid dans les clubs anglais (iconsport)
Comme en témoigne le récent match de Manchester City à Newcastle, la Premier League continue malgré la flambée du covid dans les clubs anglais (iconsport)

Devant cette situation, Pep Guardiola a pris la parole. Et l’entraîneur de Manchester City a fait part de son mécontentement. L’entraîneur espagnol s’est agacé de la situation. Et il a proposé une solution drastique pour faire comprendre à la Premier League que des mesures fortes sont nécessaires afin d’endiguer la nouvelle vague de covid :

« Les joueurs et les managers tous ensemble ont besoin de faire une grève ou faire quelque chose parce que les mots seuls ne suffiront pas. Cela ne va pas être résolu parce que pour l’UEFA, la FIFA, la Premier League, les diffuseurs, les affaires sont plus importantes que le bien-être des joueurs. Ici, chacun décide pour lui-même. Nous parlons du bien-être des joueurs. Peut-être que les associations de joueurs devraient dire : « OK, nous ne jouons plus tant que nous n’avons pas résolu cette situation. » »

… et ne digère toujours pas le retour aux trois changements

Guardiola a ensuite poursuivi sa tirade en évoquant un autre sujet. Il a ainsi révélé ne pas être seulement agacé par la position de la Premier League face au covid. L’ancien coach du Bayern ne s’est pas non plus remis du retour des trois changements en Premier League. Car au sein du Royaume, les entraîneurs ne sont plus autorisés sortir cinq joueurs par match. Le retour à trois remplacements par rencontre a été restauré. Les clubs ont voté sur le sujet au début de la saison. Et les petites formations se sont prononcées en faveur du retour à trois changements. Car elles estimaient que les gros clubs étaient avantagés par un plus grand nombre de remplacements au vu de leur banc.

Guardiola milite toujours pour avoir droit à cinq changements en Premier League (iconsport)
Guardiola milite toujours pour avoir droit à cinq changements en Premier League (iconsport)

Et ce choix agace toujours l’entraîneur de City : « Nous parlons du bien-être des joueurs, mais c’est le seul pays qui n’accepte pas cinq remplacements. […] Pourquoi ? C’est beaucoup mieux pour tout le monde avec le nombre de matches auxquels nous jouons tous. Mais la Premier League ou les clubs ont décidé de ne pas le faire.«  Guardiola est donc bien remonté contre le vote des plus petits clubs du Royaume. Et ce même s’il termine régulièrement ses matchs sans avoir eu recours aux trois changements dont il dispose…

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires