dans

L’UEFA finalement prête à mettre des bâtons dans les roues au PSG ?

Une procédure inquiétante ?

Nasser al-Khelaïfi a pris la parole pour annoncer le projet du PSG. Icon Sport
Nasser al-Khelaïfi a pris la parole pour annoncer le projet du PSG. Icon Sport

Le spectre d'une lourde sanction infligée par l'UEFA commence à planer au-dessus du Parc des Princes. En effet, le PSG va devoir fournir des informations à l'instance européenne du foot. Plus

Le PSG bientôt menacé ?

Les choses pourraient prochainement se compliquer pour le PSG. Cette semaine, le président de la Liga, Javier Tebas, a officiellement porté plainte contre le club français auprès de l’UEFA. Le patron du championnat espagnol pointe du doigt le supposé non-respect du fair-play financier par le champion de France. Tebas fait d’une pierre deux coups puisqu’il incrimine aussi Manchester City au passage. Et si beaucoup pensaient que les dirigeants parisiens ne risquaient pas grand-chose, la donne a radicalement changé ces dernières heures.

Après la fête, le temps des inquiétudes pour le PSG ? (Iconsport)
Après la fête, le temps des inquiétudes pour le PSG ? (Iconsport)

Si le PSG est encore loin d’être jugé coupable de doping financier, l’UEFA a tout de même décidé de creuser un peu plus le sujet. Ainsi, le journal L’Équipe nous apprend ce jeudi que l’instance européenne réclame désormais des comptes à Paris. L’ICFC (soit l’Instance du Contrôle Financier des Clubs) aurait repéré des éléments pouvant possiblement incriminer le Paris Saint-Germain. Ce dernier est donc sommé de fournir des informations complémentaires dans les plus brefs délais dans le but de s’innocenter.

Des jours décisifs pour Paris

Lorsque le PSG aura communiqué ces données supplémentaires à l’UEFA, celle-ci devra statuer des suites de l’affaire. Le club pourrait alors être lavé de tout soupçon ou bien au contraire être lourdement sanctionné. Si des irrégularités au niveau du fair-play financier devaient être détectées, les vice-champions d’Europe 2020 seraient forcés de verser une amende qu’on imagine déjà très importante. En 2014, les rouge et bleu avaient déjà été condamnés à 60 millions d’euros d’amende (dont 40 avec sursis). À cette époque, le club avait justement enfreint les règles du fair-play financier.

Bref, le PSG aura fort à faire pour convaincre l’UEFA. Cette dernière se montre généralement peu indulgente lorsqu’une équipe dépense de manière excessive. Heureusement, Paris entretient des relations assez cordiales avec l’organisation qui régit le foot européen. Affaire à suivre donc…

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires