dans

Lucas Torreira : en deuil, le milieu uruguayen d’Arsenal déclare « ne plus vouloir jouer en Europe » !

Il « meurt de jouer » pour un mythique club argentin…

Lucas Torreira. Icon Sport
Lucas Torreira. Icon Sport

Lucas Torreira, le milieu uruguayen d'Arsenal, a été bouleversé par la mort de sa mère, tuée par le Covid-19. A tel point que le joueur de 25 ans a déclaré "ne plus vouloir jouer en Europe"... Plus

Lucas Torreira et Ronaldinho, unis par le deuil et le chagrin. La star du Brésil, dévasté par la mort de sa mère du Covid-19, fait depuis peine à voir. Cette douleur, le milieu d’Arsenal l’a aussi subie récemment. Et les conséquences ont été immédiates : quelques jours après le décès de sa mère, le joueur prêté à l’Atlético de Madrid cette saison a déjà pris une décision radicale pour la suite de sa carrière. A 25 ans, Torreira a tout simplement assuré ne plus vouloir jouer en Europe.

Lucas Torreira avec l'Atlético de Madrid cette saison. Icon Sport
Lucas Torreira avec l’Atlético de Madrid cette saison. Icon Sport

Boca Juniors plutôt que l’Europe

En interview pour la chaîne argentine ESPN jeudi 2 février, Lucas Torreira était invité à s’exprimer sur son avenir. C’est à cette occasion qu’il a lâchée cette petite bombe :

« La nuit où ma mère est morte, j’ai reçu un appel de l’hôpital au petit matin et l’un des premiers à qui j’ai écrit était mon agent. Je lui ai dit que je ne voulais plus jouer en Europe et que je voulais venir à Boca (Juniors). Je l’ai toujours dit et je vais le redire : je meurs d’envie de jouer à Boca. »

Lucas Torreira à ESPN

La volonté de se rapprocher de sa famille

Bouleversé, Torreira souhaite évidemment se rapprocher des siens suite à cette lourde perte commune. Pourtant, le milieu international uruguayen l’assure : « ce n’est pas une réaction à chaud et ce n’est pas une décision motivée par ma mère« . Cela faisait un bon moment que Torreira songeait à revenir en Amérique du Sud. Et déjà, c’est la volonté de se rapprocher de sa famille qui motivait sa décision :

« J’ai dû partir à 17 ans en Italie et j’ai toujours été loin de ma famille. J’ai passé mon dernier anniversaire seul et ça fait mal. En étant à Boca, je serai près de chez moi, et le jour où j’ai du temps libre, je pourrais prendre la voiture et être avec ma famille. »

Lucas Torreira à ESPN
Lucas Torreira avec Arsenal. Icon Sport
Lucas Torreira avec Arsenal. Icon Sport

En échec sportivement

La donne aurait sans doute été différente si Lucas Torreira était épanoui sur les terrains. Mais depuis quelques années, sa carrière ne prend pas le tournant espéré. Sensationnel à la Sampdoria, où il était considéré comme l’un des meilleurs milieux récupérateurs d’Italie, Torreira n’a pas confirmé à Arsenal, qui l’avait recruté à l’été 2018. Les Gunners ont même envoyé le joueur en prêt à l’Atlético de Madrid l’été dernier.

« À l’époque, j’ai beaucoup souffert de la décision d’Arsenal. Et maintenant à l’Atlético, je ne joue pas comme je veux. Je suis un joueur qui vit du jeu et mon humeur dépend aussi de la façon dans laquelle je suis sur le terrain. »

Lucas Torreira à ESPN
Lucas Torreira sur le banc d'Arsenal. Icon Sport
Lucas Torreira sur le banc d’Arsenal. Icon Sport

L’éloignement avec ses proches, la volonté de retrouver le fil de sa carrière : tout semble motiver Torreira à rejoindre Boca Juniors, le mythique club argentin. Et s’il fallait une preuve de plus pour l’affirmer : « ma décision est claire et n’est pas liée à l’argent. Si je voulais continuer à gagner de l’argent, je continuerais en Europe » , a certifié Torreira à ESPN. Ne reste plus qu’un petit coup de pouce d’Arsenal pour accomplir sa volonté.

Personne(s) lié(s) à cet article : Lucas Torreira
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires