dans

Ligue des champions : les clubs français en queue de peloton

Le bonnet d’âne

Le PSG de Mauro Icardi ne fait plus valoir son statut de locomotive des clubs français en Ligue des champions. Icon Sport
Le PSG de Mauro Icardi ne fait plus valoir son statut de locomotive des clubs français en Ligue des champions. Icon Sport

Les statistiques sont formelles depuis le début de l'épreuve. Jamais les clubs français n'avaient été aussi mauvais en Ligue des champions. Petit tour d'horizon en chiffres. Plus

Après le bon parcours du PSG en Ligue des champions la saison dernière, on aurait pu espérer que cette nouvelle saison reparte sur la même dynamique. Mais, le club de la capitale, Rennes et l’Olympique de Marseille enchaînent pourtant les très mauvais résultats. Une situation illustrée par d’effrayantes statistiques.

Le PSG n’y arrive plus en Ligue des champions

On le sait, le PSG est handicapé par les blessures et les absences liées à la pandémie de coronavirus. Mais, cela ne suffit pas à justifier, les résultats catastrophiques du club francilien. Avec seulement trois points en trois matchs, c’est son pire résultat depuis 2004/2005…

Mais surtout, ces résultats sont accompagnés par les mauvaises performances de Rennes et Marseille. Après un total de 9 matches, les clubs français auraient pu marquer 27 points. Ils n’en ont engrangé que… 4 ! Il faut dire que Marseille a enchaîné trois défaites et Rennes a seulement réussi à obtenir un match nul. Jamais la France n’avait connu un aussi mauvais ratio depuis 1961-1962 !

Vers un retour à la maison anticipé ?

Mais cela concerne aussi le nombre de buts marqués. 1 seul pour Rennes et Marseille, soit autant que le petit club suédois de Midtjylland. Si on y ajoute les quatre buts du PSG, cela fait une moyenne de 0,55 buts par match, la France est alors la 13e nation européenne sur 15.

L'Olympique de Marseille n'y arrive pas.
L’Olympique de Marseille n’y arrive pas. (DR)

Bilan des courses ? A l’heure actuelle, Marseille est déjà presque éliminé, tout comme Rennes. Rien ne garantit non plus que le PSG réussira à atteindre le prochain stade de la Ligues des champions. Avec deux défaites, le finaliste de la dernière édition se retrouve déjà en ballotage défavorable. Sans un réveil qui devient très urgent, la saison européenne pourrait se terminer rapidement pour les clubs français.

Et si l’équipe nationale est proche de revenir au sommet de la planète football, du côté des clubs, il y a encore visiblement du chemin à parcourir…

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires