dans

Liga : l’Atlético fait un grand pas vers le titre, le Real s’accroche, le Barça décroche

Seul le Real peut encore empêcher l’Atlético d’exulter…

L'Atlético, libéré par Luis Suarez face à Osasuna (2-1), a gardé deux points d'avance sur le Real Madrid à une journée de la fin du championnat espagnol. Le Barça, en revanche, a mis fin à ses espoirs de titre en perdant contre le Celta (1-2). Icon Sport
L'Atlético, libéré par Luis Suarez face à Osasuna (2-1), a gardé deux points d'avance sur le Real Madrid à une journée de la fin du championnat espagnol. Le Barça, en revanche, a mis fin à ses espoirs de titre en perdant contre le Celta (1-2). Icon Sport

L'Atlético de Madrid s'en rapproche. Vainqueur héroïque d'Osasuna (1-2), ce dimanche 16 mai lors du multiplex de la 37e journée de Liga, le club madrilène a conservé deux points sur le Real Madrid. Les Merengue, qui ont disposé de l'Athletic Bilbao (0-1), peuvent encore croire au titre. Tout l'inverse du Barça, qui a ruiné ses chances en s'inclinant face au Celta (1-2). Plus

L’Atlético le veut vraiment. Longtemps frustrés par Osasuna, ce dimanche 16 mai, les Colchoneros ont vu leur destin leur échapper lorsqu’ils ont concédé l’ouverture du score à un quart d’heure de la fin. A ce moment-là, le Real Madrid était virtuellement repassé leader. Mais les hommes de Diego Simeone ont trouvé les ressources pour renverser la vapeur et marquer deux fois lors des huit dernières minutes du temps règlementaire (1-2). Seul le Real Madrid peut désormais empêcher les Colchoneros d’être sacrés lors de la dernière journée. Le Barça, lui, assistera à cette lutte finale de loin, piteusement battu par le Celta de Vigo (1-2).

L’Atlético en mode héros

Cela ne devait être qu’une formalité pour l’Atlético, face à une équipe d’Osasuna qui n’avait plus rien à jouer. Mais les locaux ont fait de la résistance. Ils ont même ouvert le score en guise de hold-up grâce à Budimir (1-0, 76e). Pourtant, il avait manqué d’un rien aux hommes de Diego Simeone pour prendre les commandes. Mais par deux fois, le poteau adverse a fait craindre une soirée cauchemar (22e, 43e).

C’était avant que l’entrant Renan Lodi (1-1, 82e) mette fin à la malédiction, puis que l’intenable Luis Suarez délivre les siens à deux minutes de la fin du temps règlementaire (1-2, 88e). La dernière journée face à Valladolid, 19e au classement, ne devrait être qu’une formalité. Comme ce match face à Osasuna, finalement… Sauf que cette fois-ci, les Colchoneros auront une équipe qui luttera pour sa survie en face d’eux.

L'Atlético peut laisser libre cours à sa joie : les Colchoneros restent leaders avant la dernière journée de Liga. Icon Sport
L’Atlético peut laisser libre cours à sa joie : les Colchoneros restent leaders avant la dernière journée de Liga. Icon Sport

Le Real y croit encore

Le Real a assuré l’essentiel. Timorés en première période, les Merengue ont attendu le retour des vestiaires pour se libérer. Casemiro a d’abord tâté la barre transversale, avant de centrer fort pour l’ouverture du score de Nacho (0-1, 68e). Mission accomplie pour les hommes de Zinédine Zidane. Mais seule une victoire lors de la dernière journée, conjuguée à une défaite ou un match nul de l’Atlético, permettrait au Real d’arracher le titre.

Comme si Casemiro, Odriozola et Nacho avaient gagné le titre... Icon Sport
Comme si Casemiro, Odriozola et Nacho avaient gagné le titre… Icon Sport

Le Barça se saborde

Un ultime couac qui sonne le glas des espoirs du Barça. Porté par son attaque tout feu tout flamme, le club catalan avait pourtant logiquement ouvert le score grâce à une tête de Messi (1-0, 30e). Mais un champion potentiel a aussi besoin d’une défense solide. Ce qui est loin d’être le cas au Barça. Deux erreurs individuelles de Piqué (1-1, 36e) et Dest (1-2, 89e) ont condamné les Blaugrana, tandis que Clément Lenglet a été explusé (83e). Tout un symbole de la saison du Barça…

Lionel Messi pourrait quitter le Barça sur un échec en Liga. Icon Sport
Lionel Messi pourrait quitter le Barça sur un échec en Liga. Icon Sport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires