dans

L’Atlético, serein dans le dossier Griezmann malgré les menaces du Barça

Des mesures juridiques sans suite ?

Antoine Griezmann, le joueur de l'Atlético de Madrid et de l'Equipe de France (Icon Sport)
Antoine Griezmann, le joueur de l'Atlético de Madrid et de l'Equipe de France (Icon Sport)

Prêté à l'Atlético de Madrid par le FC Barcelone depuis l'été dernier, Antoine Griezmann se retrouve coincé dans un différend contractuel. Le champion du monde français peut-il voir sa situation évoluer ? Plus

Situation compliquée pour Griezmann à l’Atlético

Durant le mercato estival 2021, Antoine Griezmann, en perte de vitesse au FC Barcelone, a fait l’objet d’un prêt de deux saisons, avec option d’achat, à son ancien club, l’Atlético de Madrid. Hélas pour le champion du monde français, sportivement, tout ne s’est pas très bien passé. Cette saison, l’ancien crack de la Real Sociedad a déjà trouvé le chemin des filets à deux reprises. Malgré un temps de jeu nettement moins important. La faute à un différend contractuel entre les Colchoneros et le Barça. Lors des quatre premières journées de Liga, Griezmann a joué entre 26 et 28 minutes de jeu. Clairement, l’Atlético, par cette astucieuse manœuvre, veut éviter de payer l’option d’achat du joueur, estimée à 40 millions d’euros. Peu importe les attaques judiciaires du Barça à son encontre.

Antoine Griezmann avec le maillot de l'Atlético de Madrid (Icon Sport)
Antoine Griezmann avec le maillot de l’Atlético de Madrid (Icon Sport)

Le Barça a envisagé des poursuites, mais…

Comme l’expliquent nos confrères de Marca, le FC Barcelone a bien compris que l’utilisation méticuleuse d’Antoine Griezmann n’avait qu’un seul et unique objectif de la part de l’Atlético de Madrid. Celui de ne pas payer 40 millions d’euros en fin de saison. Devant cette manœuvre sportivement plus que critiquable, les dirigeants catalans envisageraient de porter l’affaire devant la justice.

Sauf que le service juridique de l’Atlético, considéré comme l’un des meilleurs en Espagne et en Europe, reste serein. En effet, pour lui, il est impossible pour le Barça de prouver que le temps de jeu de Griezmann est lié à cette fameuse clause. Ou s’il s’agit de l’utilisation souhaitée par le coach des Colchoneros, Diego Simeone. Un coach qui avait laissé sous-entendre qu’il ferait toujours passer les intérêts du club avant ceux d’un seul joueur. Et ce malgré toute l’estime de l’Argentin pour Antoine Griezmann. Les Blaugranas, eux, redoutent le retour d’un très gros salaire l’été prochain. Dès lors, quelle issue favorable donner à ce conflit ?

Personne(s) lié(s) à cet article : Antoine Griezmann
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires