dans

L1, Saint-Étienne – Angers : les premières sanctions contre les Verts sont tombées

En attendant celles qui seront déterminées le 17 novembre prochain…

L'AS Saint-Etienne disputera son prochain match à Geoffroy-Guichard à huis clos (iconsport)
L'AS Saint-Etienne disputera son prochain match à Geoffroy-Guichard à huis clos (iconsport)

Réunie exceptionnellement ce lundi 25 octobre, la Commission de discipline de la LFP a décidé de placer en instruction le dossier des incidents de Saint-Etienne - Angers. En attendant sa décision définitive du 17 novembre, elle a décidé de sanctionner l'ASSE d'une rencontre à huis clos à Geoffroy-Guichard et d’une fermeture d’un match du parcage visiteur des Verts. Plus

En attendant les mesures définitives prises par la Commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) qui tomberont le 17 novembre prochain, l’AS Saint-Étienne a vu tomber les premières sanctions conservatoires ce mardi 26 octobre suite aux incidents autour de la réception d’Angers. Ainsi, l’ASSE s’est vu infliger un « huis clos total du stade Geoffroy-Guichard » et une « fermeture de l’espace visiteurs de l’AS Saint-Étienne pour les matches disputés à l’extérieur ».

Saint-Étienne sans supporters contre Clermont et à Metz

Par conséquent, les Verts, lanterne rouge de Ligue 1, joueront sans leurs supporters à l’occasion de la réception de Clermont le 7 novembre. De même que lors de leur déplacement à Metz ce week-end, samedi 30 octobre. Pour rappel, l’entrée des joueurs lors de Saint-Etienne – Angers (2-2) avait été marquée par le mécontentement des supporters. Ces derniers avaient notamment envoyé des fumigènes sur le terrain, retardant le coup d’envoi de la rencontre de près d’une heure.

Avant la réception d'Angers, les supporters avaient envoyé des fumigènes sur le terrain et retardé de près d'une heure le coup d'envoi de la partie (iconsport)
Avant la réception d’Angers, les supporters avaient envoyé des fumigènes sur le terrain et retardé de près d’une heure le coup d’envoi de la partie (iconsport)

Le cas de Marseille traité le 3 novembre

Autre dossier brûlant en Ligue 1, les incidents ayant émaillé le Classique de dimanche soir entre Marseille et Paris (0-0) n’ont pas encore été traités par la Commission. D’après les informations de L’Équipe, celle-ci n’a pas prévu de se réunir en urgence ni de prononcer de mesures conservatoires comme elle l’a fait pour l’ASSE ou, plus tôt dans la saison, Lens et Lille. Elle se réunira mercredi 3 novembre et décidera à ce moment-là des sentences à l’encontre de l’OM. Le club olympien est sous le coup d’un point de pénalité avec sursis.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Saint-Étienne (ASSE)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires