dans

L1, OM, Sampaoli après Angers : « Milik n’est pas encore à 100% »

La réaction du coach marseillais.

La réaction de Jorge Sampaoli après la victoire face à Angers (iconsport)
La réaction de Jorge Sampaoli après la victoire face à Angers (iconsport)

Vendredi soir, l’OM s’est imposé face à Angers au Vélodrome lors de la 23e journée de Ligue 1 (5-2). Une victoire marquée par le triplé d’Arkadiusz Milik. Plus

Sampaoli avoue que Milik n’est pas à 100%

Au terme d’un festival de buts vendredi soir, l’OM a réussi à s’imposer finalement assez largement face à Angers (5-2). Menés 0-2 en début de rencontre, les Marseillais ont réussi à inverser la vapeur grâce notamment à un magnifique triplé d’Arkadiusz Milik. Interrogé sur la prestation de son attaquant, Jorge Sampaoli a déclaré qu’il n’était pas encore à 100%. « Quand Arek est à son niveau, on en bénéficie. On l’espérait. À la fin, il marque deux buts avec des services des ailiers, donc son rendement n’est pas lié au système à deux pointes, mais plutôt à son niveau personnel. Il n’est pas encore à 100 %, quand ça sera le cas, il nous aidera encore plus. »

Arkadiusz Milik, auteur d'un triplé pour l'OM (iconsport)
Arkadiusz Milik, auteur d’un triplé pour l’OM (iconsport)

Un changement tactique gagnant

Face aux Angevins, l’OM a dû changer de système. Un choix qui, selon l’entraineur marseillais, vient des joueurs. « Le changement de système vient des joueurs choisis. Cela tient aussi au manque d’efficacité de l’équipe ces derniers temps. Le 4-1-3-2 devait nous donner plus de possibilités et des hauteurs de jeu différentes. On a été surpris par ces deux buts dans les 10 premières minutes. Mais l’équipe a changé l’histoire de cette rencontre dans une semaine difficile, avec trois matches en six jours. »

Un début de match laborieux

Très bons pendant 75 minutes du match, les Phocéens ont peiné en début de rencontre avec deux buts rapidement encaissés. Des premières minutes que Jorge Sampaoli n’a forcément pas appréciées. « Toute l’équipe a été surprise lors des quinze premières minutes. Ne pas pouvoir défendre avec le ballon a généré de la difficulté. Quand on ne contrôle pas le jeu, on a ce genre de difficultés. Kolasinac et Bakambu sont arrivés il y a peu et après une longue inactivité. On est obligés de faire des rotations, donc de les faire jouer sans qu’ils connaissent à 100 % l’équipe et le système. Sur les quinze premières minutes, on a ressemblé à l’équipe du mois d’août. Par moments, on a été très déséquilibrés. »

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Jorge Sampaoli
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires