dans

L1, LOSC : Jocelyn Gourvennec, après le nul contre l’OM : « L’expulsion est sévère »

L’entraîneur lillois avait quelques regrets au terme de la rencontre.

Jocelyn Gourvennec était satisfait du point pris à Marseille après avoir rapidement été réduit à dix. Icon Sport
Jocelyn Gourvennec était satisfait du point pris à Marseille après avoir rapidement été réduit à dix. Icon Sport

Longtemps devant au score mais rapidement réduit à dix, le LOSC a dû se contenter du point du match nul sur la pelouse de l'OM (1-1). L'entraîneur lillois, Jocelyn Gourvennec, a regretté le deuxième jaune donné à son milieu de terrain Benjamin André. Plus

Gourvennec satisfait du point du nul

Le LOSC a livré un vrai combat à l’Olympique de Marseille, et a montré toute sa solidarité durant une bonne partie de la rencontre au Vélodrome. Mais les hommes de Jocelyn Gourvennec ont fini par craquer en fin de match pour finalement ne prendre qu’un point. Ce qui satisfait tout de même l’entraîneur lillois, surtout au vu de la physionomie.

« On est satisfait d’avoir partagé les points. Mais je pense qu’à onze contre onze, on avait le contrôle du match. On n’a pas pu mettre le deuxième but parce que Lopez a fait des arrêts. »

Jocelyn Gourvennec en conférence de presse.

En effet, le tournant du match restera cette expulsion de Benjamin André après 32 minutes de jeu. Deux jaunes en quelques minutes d’intervalle pour le milieu de terrain lillois, que son entraîneur juge très sévère. « L’expulsion est extrêmement sévère et ça change forcément la donne« , a déclaré Jocelyn Gourvennec devant la presse au sortir de la rencontre.

Jocelyn Gourvennec, lors de la rencontre entre l'Olympique de Marseille et le LOSC, au stade Vélodrome. Icon Sport
Jocelyn Gourvennec, lors de la rencontre entre l’Olympique de Marseille et le LOSC, au stade Vélodrome. Icon Sport

Le LOSC a su se défendre

Les Lillois ont effectivement eu l’occasion d’alourdir le score à onze contre onze, notamment par l’intermédiaire de Burak Yilmaz. Mais le Turc, à un mètre du but, a vu sa tête repoussée de façon miraculeuse par Pau López. Au fil du match, les Dogues ont dû reculer et resserrer les lignes pour faire face aux vagues marseillaises.

« On a été rigoureux, on a fermé l’axe, on les a poussés vers les côtés et on les a forcés à mettre le ballon là où on est forts, dans l’axe. Je suis satisfait de ce que j’ai vu mais je pense qu’on aurait pu mieux jouer certains coups. Ça reste une soirée positive avec un scénario qui est plutôt contre nous.« 

Jocelyn Gourvennec en conférence de presse.

Calmes, rigoureux, organisés. Des mots utilisés par Jocelyn Gourvennec et qui reflètent bien ce qu’a proposé le LOSC à dix contre onze pendant plus d’une mi-temps. De quoi donner de l’espoir aux Lillois pour les prochaines semaines. L’entraîneur des Dogues veut « revenir vers le haut, être à la bagarre« . Dixième de Ligue 1 avec 29 points et un match en moins, Lille n’est potentiellement qu’à deux points de la quatrième place, occupée par le Stade Rennais.

Équipe(s) liée(s) à cet article : LOSC (Lille)
Personne(s) lié(s) à cet article : Jocelyn Gourvennec
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires