dans

Justice : la plainte pour viol contre Cristiano Ronaldo classée sans suite

Les faits présumés dataient de 2009.

La plainte pour viol visant Cristiano Ronaldo a été classée sans suite par une juge américain. Icon Sport
La plainte pour viol visant Cristiano Ronaldo a été classée sans suite par une juge américain. Icon Sport

La plainte au pénal pour viol déposée par une ancienne mannequin américaine en 2009 contre Cristiano Ronaldo a été classée sans suite par une juge américaine. Plus

Cristiano Ronaldo peut souffler

Une bonne nouvelle est arrivée des États-Unis pour Cristiano Ronaldo. Accusé de viol par une ancienne mannequin américaine en 2009, la plainte au pénal a finalement été classée sans suite par un tribunal pénal, comme l’a révélé l’AFP ce samedi 11 juin 2022. En 2019, la justice américaine avait déjà décidé de ne pas poursuivre pénalement l’attaquant portugais – encore à la Juventus – faute de preuves.

En octobre dernier, un juge avait recommandé le classement de la plainte, affirmant que cette dernière était fondée sur des documents qui n’auraient pas dû être en sa possession. Ils avaient en effet été dévoilés par Football Leaks. Par ailleurs, il avait également alerté de la « mauvaise foi » dans ce dossier de l’acovate de la plaignante, Leslie Stovall. Le tribunal fédéral du Nevada a finalement suivi les recommandations du juge américain.

Des faits datant de 2009

Les faits reprochés à Cristiano Ronaldo datent de 2009. La plaignante s’était dite victime d’un viol dans un hôtel de Las Vegas, sans pour autant dévoiler le nom de son agresseur. Le dossier avait alors été refermé. L’attaquant portugais, de son côté, a toujours nié les accusations de viol, évoquant « une relation complètement consentie« .

Cristiano Ronaldo avec le Portugal. Icon Sport
Cristiano Ronaldo avec le Portugal. Icon Sport

Par ailleurs, la plaignante et ses avocats demandaient jusqu’à 200 millions de dollars d’indemnités à Cristiano Ronaldo. Le joueur de Man United, de son côté, lui avait versé la somme de 375 000 dollars en échange d’une confidentialité absolue sur les faits présumés ou l’accord, ainsi que l’abandon de toute procédure, en 2010. Mais la plaignante avait finalement demandé la réouverture du dossier en 2018. Elle avait d’ailleurs dévoilé pour la première fois le nom de la star portugaise.

Personne(s) lié(s) à cet article : Cristiano Ronaldo
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires