dans

Girondins de Bordeaux : club cherche repreneur de toute urgence

Club à saisir

Girondins de Bordeaux : club cherche repreneur de toute urgence. Icon Sport
Girondins de Bordeaux : club cherche repreneur de toute urgence. Icon Sport

Le club des Girondins de Bordeaux pourrait bien plonger dans une nouvelle crise alors que leur propriétaire actuel cherche à vendre. Attention, dossier sensible en Aquitaine. Plus

Deux petites années et puis s’en va. King Street, le fonds d’investissement américain qui a acheté les Girondins de Bordeaux en 2018 cherche activement un nouvel acheteur.

Un dossier sensible à Bordeaux

Qui aurait pu croire que quelques mois après l’arrivée de Hatem Ben Arfa, le nouveau dossier sensible aux Girondins de Bordeaux serait celui d’une revente du club ? Pourtant, selon France Bleu, c’est bien de ça dont il s’agit aujourd’hui. Depuis fin septembre, King Street, le fonds d’investissement américain qui a racheté le club à M6 en 2018 cherche à vendre et même de façon active.

Si le club n’est plus vraiment en haut de l’affiche, il s’agit toujours d’une référence à tout le moins historique dans le football français. Mais, entre la crise du Covid-19 et les difficultés liées au dossier Mediapro, la situation est devenue difficile à gérer.

Les Girondins de Bordeaux, un club trop cher ?

Problème, ce même contexte qui pousse King Street à vouloir vendre, refroidit aussi de potentiels investisseurs. Pascal Rigo, un homme d’affaires bordelais associé à un milliardaire américain ont ainsi été intéressés l’été dernier, mais le dossier semble désormais être au point mort.

Girondins de Bordeaux : club cherche repreneur de toute urgence
Le dossier devrait avancer rapidement sur les bords de la Gironde. (DR)

Autre acheteur potentiel, le groupe Peak6 qui s’était présenté durant l’été. Mais la tendance semble être passée. Selon l’Equipe, le groupe Harris Blitzer Sports and Entertainment, qui possède aussi une équipe de NBA et une autre de hockey sur glace, s’est aussi positionné. Enfin, Bruno Fievet, un supporter des Girondins de Bordeaux installé en Suisse, associé à des investisseurs du Proche-Orient a aussi fait une offre formelle d’un montant de 70 millions d’euros qui a été rejetée.

En effet, le vrai problème semble surtout se situer du côté du prix exigé par King Street. Alors qu’ils avaient acquis le club pour un plus de 100 millions d’euros, ils en demanderaient 130 millions aujourd’hui. Un peu trop gourmands ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires