dans

Gasperini et Papu Gómez s’accusent mutuellement d’avoir essayé de frapper l’autre

L’ambiance était électrique à l’Atalanta !

Papu Gomez et son ancien entraîneur Gian Piero Gasperini auraient tenté de se frapper lorsque le milieu offensif de Séville évoluait encore à l'Atalanta. Icon Sport
Papu Gomez et son ancien entraîneur Gian Piero Gasperini auraient tenté de se frapper lorsque le milieu offensif de Séville évoluait encore à l'Atalanta. Icon Sport

Papu Gómez a accusé Gian Piero Gasperini, son ancien entraîneur à l'Atalanta, d'avoir tenté de le frapper en décembre 2020. Le technicien italien, lui, affirme l'inverse... Plus

Papu Gómez assure que Gasperini a tenté de « l’agresser physiquement »

Mercredi 18 aout, Papu Gómez a lancé les hostilités. Lors d’un entretien à La Nación, le milieu offensif du Séville FC a accusé son ancien entraîneur Gian Piero Gasperini d’avoir tenté de le frapper. C’était à la mi-temps d’un match de Ligue des champions contre Midtjylland, le 1er décembre 2020, lorsque l’Argentin évoluait encore à l’Atalanta.

Gian Piero Gasperini et Papu Gomez, une histoire d'amour qui s'est finie en eau de boudin... Icon Sport
Gian Piero Gasperini et Papu Gomez, une histoire d’amour qui s’est finie en eau de boudin… Icon Sport

« Contre Midtjylland, j’ai désobéi tactiquement au coach (Gasperini). Il restait dix minutes avant la mi-temps et il m’a demandé de venir jouer à gauche, alors que je jouais bien à droite. Je lui ai dit non. Imaginez, lui avoir répondu comme ça, avec les caméras… C’était normal qu’il se mette en colère. J’ai su qu’il allait me sortir à la mi-temps, et c’est ce qu’il a fait. Mais dans le vestiaire, il a dépassé les bornes, et il a tenté de m’agresser physiquement.« 

Papu Gómez à La Nación

La suite est connue : le divorce entre Gasperini et Papu Gómez était définitivement prononcé, et l’esthète argentin a été forcé de quitter l’Atalanta.  » Je me suis excusé devant le coach et les joueurs pour ce qui était arrivé, mais je n’ai reçu aucune excuse en retour. Comment est-ce que je devais le comprendre ? Que ce que j’avais fait était mal, et ce qu’il avait fait était bien ? Après quelques jours, j’ai dit au président que je ne souhaitais plus travailler avec Gasperini. » Si tout n’était déjà pas rose entre les deux hommes avec cet épisode, ce dernier a donc précipité le départ de Papu Gómez à Séville en janvier dernier.

La réplique de Gasperini : « c’est Gómez qui m’a agressé physiquement »

Mais Gasperini ne l’entend pas de la même oreille. Informé des accusations de son ancien joueur, l’entraîneur italien a contrattaqué quelques heures plus tard, lors d’un entretien avec la Gazzetta dello Sport.

Gian Piero Gasperini a contredit la version de Papu Gomez. Icon Sport
Gian Piero Gasperini a contredit la version de Papu Gomez. Icon Sport

« Le comportement de Gomez était devenu inacceptable, sur le terrain et en dehors, pour son entraîneur et ses coéquipiers. C’est lui qui m’a agressé physiquement. Mais la vraie raison de son départ, c’est le grave manque de respect envers les propriétaires du club. »

Gian Piero Gasperini à la Gazzetta dello Sport

Gómez, acte II : « je pensais sans cesse à l’agression »

Deux versions, balle au centre. Si l’histoire aurait pu en rester là, Gómez a visiblement été ulcéré par la version de Gasperini. Ce jeudi 19 août, il a donc décidé de contredire son ex-entraîneur auprès de L’Eco di Bergamo.

« Ma relation (avec les propriétaires) n’a jamais cessé : elle a toujours été exceptionnelle. Le jour de mon départ, j’ai passé une heure dans les bureaux des Percassi, nous nous sommes enlacés et nous avons pleuré ensemble. Ce jour-là, il y a eu une discussion, pas un manque de respect. Gasperini n’était pas là (…) Je ne pouvais plus travailler avec cette personne. Je pensais sans cesse à l’agression et je ne pouvais pas le regarder dans les yeux. Il y avait déjà eu des situations similaires avec des coéquipiers, mais jamais personne n’avait eu une telle altercation. »

Papu Gómez à L’Eco di Bergamo
Papu Gomez (à gauche) évolue depuis au Séville FC, mais reste amer au sujet de la fin de son aventure à l'Atalanta. Icon Sport
Papu Gomez (à gauche) évolue depuis au Séville FC, mais reste amer au sujet de la fin de son aventure à l’Atalanta. Icon Sport

On attend la réponse de Gasperini…

Personne(s) lié(s) à cet article : Alejandro "Papu" Gómez, Gian Piero Gasperini
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires