dans

Coupe de France : l’incroyable raison qui empêche Versailles de jouer à domicile

Volonté de roi fait loi

Versailles devra aller à Toulouse pour jouer son match de Coupe de France (iconsport)
Versailles devra aller à Toulouse pour jouer son match de Coupe de France (iconsport)

En raison de la proximité du stade avec le château de Versailles, le club francilien n'aura pas le droit d'affronter Toulouse à domicile, en huitièmes de finale de la Coupe de France. Il faudra se rendre dans le sud de la France pour continuer à rêver. Plus

C’est une situation qui peut sembler encore ubuesque en 2022. Mais le club de Versailles (National 2) ne peut pas recevoir Toulouse à domicile, en huitièmes de finale de la Coupe de France, à cause de sa proximité avec le célèbre château qui accueille des millions de visiteurs chaque année.

C’est la faute à Louis XIV

La tradition est immuable ou presque. En Coupe de France, le « petit » club bénéficie d’un avantage : dès que l’écart est trop grand entre les deux clubs, c’est lui qui doit recevoir à domicile. Une règle qui permet d’engranger des bénéfices de billetterie, mais aussi de permettre au public local de voir parfois arriver des stars. Cependant, il n’en sera rien pour les amateurs de Versailles à l’occasion de leur 8e de finale contre Toulouse (Ligue 2).

En effet, la rencontre ne se disputera pas dans les Yvelines mais au Stadium, à Toulouse. La raison ? Le stade Montbauron, enceinte des Franciliens, n’est pas homologué à ce stade de la compétition. Le problème est spécifiquement lié à l’éclairage trop faible de l’enceinte de 6.000 places. Pourquoi un tel manquement ? A cause du château de Versailles, situé à un peu plus d’un kilomètre de là. Celui-ci abrite la célèbre Chambre du Roi, où ont dormi Louis XIV ou encore Louis-Philippe. Et celle-ci ne doit pas être éclairée par une source de lumière extérieure dans un rayon de 5 kilomètres, comme l’indiquait Le Parisien.

Cette situation empêche donc le club de Versailles d’éclairer davantage son stade et ainsi d’obtenir une homologation de la part de la Fédération Française de Football (FFF). Une situation qui semble impossible à faire évoluer en raison de l’opposition des Architectes des bâtiments de France, qui veillent précieusement sur le château de Versailles.

Versailles devra aller à Toulouse

L’enceinte avait été autorisée à accueillir le 16e de finale contre la Roche-sur-Yon, le 2 janvier 2022. Mais le prochain tour de l’épreuve se déroulera donc à plus de 600 kilomètres au sud, à Toulouse, le 29 janvier prochain. Initialement, l’équipe de Versailles aurait cherché à obtenir une dérogation afin de jouer en début d’après-midi, mais sans succès. Si d’autres alternatives étaient possibles en Ile-de-France (Créteil, Saint-Gratien…), un accord aurait finalement été trouvé avec Toulouse. De quoi compliquer encore davantage la tâche du « Petit Poucet » de la compétition, qui rêve de continuer l’aventure.

Mauvaise nouvelle pour le club de National 2 (iconsport)
Mauvaise nouvelle pour le club de National 2 (iconsport)

Au-delà de cette rencontre, la question pourrait devenir importante pour le club, actuellement en course pour l’accession en National 1. Versailles a connu de profondes évolutions ces derniers mois avec l’arrivée d’un nouveau directeur général, l’ancien joueur professionnel Jean-Luc Arribart. Surtout, un nouvel investisseur, le groupe immobilier Fiducim-City, a déjà apporté un million d’euros. Mais les ambitions sportives pourraient bientôt se heurter à ce problème d’homologation. La solution pourrait être celle d’un déménagement vers le stade de la Porchefontaine, l’autre enceinte de la ville. Loin du roi, près du cœur ?

Équipe(s) liée(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires