dans

Euro, Espagne : l’inquiétude grandit après un deuxième cas positif au Covid-19

Le Président de la Fédération s’inquiète : « il y en aura surement d’autres »

L'inquiétude grandit chez Luis Enrique et la Roja confrontés à un deuxième cas positif au Covid-19 (iconsport)
L'inquiétude grandit chez Luis Enrique et la Roja confrontés à un deuxième cas positif au Covid-19 (iconsport)

L’inquiétude grandit au sein de la Roja. 2 jours après le test positif au Covid-19 de Sergio Busquets, c’est Diego Llorente qui a contracté le virus. Si le défenseur de Leeds a été mis à l’isolement, l'Espagne craint d’autres cas et que le centre d’entraînement de Las Rozas ne se transforme en cluster à 6 jours de son entrée dans l’Euro. Plus

Diego Llorente positif et placé à l’isolement

Apparu 8 fois en sélection, Diego Llorente est positif au Covid-19. Déjà forfait pour le match contre la Suède, le défenseur pourrait maintenant être remplacé dans le groupe (iconsport)
Apparu 8 fois avec l’Espagne, Diego Llorente est positif au Covid-19. Déjà forfait pour le match contre la Suède, le défenseur pourrait maintenant être remplacé dans le groupe (iconsport)

Après Sergio Busquets, Diego Llorente. Le défenseur central de Leeds United est le deuxième joueur de l’Espagne à avoir été testé positif au Covid-19 au sein du groupe des 24 convoqués par Luis Enrique pour disputer l’Euro. L’annoncé a été faite par la Fédération Espagnole de Football (RFEF). Dans son communiqué, elle précise que le joueur de 27 ans a été mis à l’isolement comme le capitaine avant lui.

Alors que la sélection Espoirs a disputé ce mardi soir le match amical face à la Lituanie (4-0), les A poursuivaient leur préparation à l’Euro dans des circonstances forcément particulières. Comme annoncé, les joueurs s’entraînent depuis la détection du premier cas positif en petits groupes et sans contact. Des conditions de travail qui seront maintenues comme l’a précisé la Fédération.

Un groupe parallèle pour palier les absences

En parallèle, Luis Enrique et son staff ont fait le choix de créer une « bulle parallèle ». Ils ont ainsi fait appel à 6 joueurs supplémentaires afin de palier d’éventuels forfaits d’ici dimanche, date limite à laquelle le sélectionneur devra remettre sa liste. Composé de Rodrigo Moreno (Leeds), Pablo Fornals (West Ham), Raul Albiol (Villarreal), Carlos Soler (Valence), Kepa Arrizabalaga (Chelsea) et Brais Mendez (Celta Vigo), ce groupe continue de se préparer en étant totalement isolé du reste des joueurs.

Présent dans la seconde "bulle sanitaire", le défenseur central Raul Albiol pourrait prendre la place de Diego Llorente dans le groupe d'ici dimanche (iconsport)
Présent dans la seconde « bulle sanitaire », le défenseur central Raul Albiol pourrait prendre la place de Diego Llorente dans le groupe d’ici dimanche (iconsport)

2 cas aussi chez la Suède, futur adversaire de l’Espagne

Si Busquets et Llorente manqueront le premier match, la crainte est réelle de voir la liste des absents s’allonger. Et que le centre de Las Rozas ne se transforme en un cluster impossible à contrôler. Président de la Fédération Espagnole, Luis Rubiales était d’ailleurs préoccupé après le succès des Espoirs hier, annonçant : « Il y aura surement d’autres cas ».

Luis Rubiales s'attendait à voir plusieurs cas se révéler au sein du groupe. La crainte de voir le virus se propager est maintenant réelle (iconsport)
Luis Rubiales s’attendait à voir plusieurs cas se révéler au sein du groupe. La crainte de voir le virus se propager est maintenant réelle (iconsport)

Lundi prochain, l’Espagne doit affronter la Suède, également fragilisée par le virus. Hier, la Fédération suédoise annonçait que Dejan Kulusevski et Mattias Svanberg étaient positifs. Ils sont d’ores et déjà forfait pour le match contre la Roja.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Espagne
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires