dans

Euro 2020, Hongrie – France : les réactions tricolores

Les réactions des Bleus.

Hugo Lloris en discussion avec Didier Deschamps le sélectionneur de l'Equipe de France (iconsport)
Hugo Lloris en discussion avec Didier Deschamps le sélectionneur de l'Equipe de France (iconsport)

Ce samedi après-midi, les Bleus ont fait match nul face à une solide équipe de Hongrie (1-1). Découvrez pour l’occasion les dernières réactions françaises. Plus

Griezmann plus habitué au public

Une nouvelle fois titulaire et une nouvelle fois buteur sous le maillot de l’Équipe de France, Antoine Griezmann a permis à son équipe d’égaliser en seconde période. Interrogé aux micros de TF1, l’attaquant a montré sa frustration et a déclaré qu’il était difficile de jouer devant les supporters après plusieurs mois de huis clos.

« Ce qu’il a manqué ? Je ne sais pas, je suis cuit, il a manqué de tout. Il fait super chaud, avec l’ambiance… c’est la première fois avec un stade plein. On ne s’entend pas, sur un terrain sec avec la fatigue. Ça me rappelle un peu la coupe de Monde avec les poules difficiles. On savait que ça ne serait pas facile et maintenant il va vite falloir se prendre et se reposer pour aller gagner contre le Portugal. C’était difficile, car il a fait super chaud, on avait nos habitudes avec le silence, mais ça fait énormément plaisir de jouer face aux supporters. »

Aux micros de TF1
Hugo Lloris en discussion avec Didier Deschamps le sélectionneur de l'Equipe de France (iconsport)
Hugo Lloris en discussion avec Didier Deschamps le sélectionneur de l’Equipe de France (iconsport)

Hugo Lloris ne veut pas trouve d’excuses

De son côté, la capitaine de l’Équipe de France, Hugo Lloris a voulu être plus sage et surtout plus optimiste. Il n’a pas souhaité trouver des excuses et veut garder l’optimisme présent depuis le début de la compétition

« Il faut rester positif, malgré le contexte actuel on s’est donnés à 100% en allant chercher le point du nul, même si ce n’est pas ce qu’on est venu chercher. Dans ce genre de match, à partir de moment où l’adversaire prend l’avantage, ça rend les choses plus compliquées et ils étaient bien organisés, en étant vaillant, généreux et avec leurs supporters. On est déçus car on voulait les trois points, mais on s’en contentera, encore une fois il faut rester positif.

Kimpembe veut positiver, la France est encore en course

Un peu le même son de cloche pour Presnel Kimpembe qui cible le manque d’efficacité.

« Il a manqué d’efficacité en première mi-temps. On a eu des actions, des opportunités après on est tombés sur une bonne équipe hongroise dans un stade avec leurs supporters. Avec la chaleur, c’était compliqué, mais c’était la même chose pour les deux équipes. Ça a été dur physiquement, mais le plus important, c’est qu’on n’a pas perdu, qu’on a pris un point. On aurait aimé la victoire, mais il faut positiver. »

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Antoine Griezmann, Hugo Lloris, Presnel Kimpembe
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires