dans

EdF : Deschamps se livre sur son avenir, Benzema et l’Euro raté

Le sélectionneur n’a éludé aucun sujet !

Didier Deschamps à l'Assemblée Générale de la FFF, le 11/12/2021. (@iconsport)
Didier Deschamps à l'Assemblée Générale de la FFF, le 11/12/2021. (@iconsport)

Lors d'une interview fleuve pour l'émission Rothen s’enflamme sur RMC, Didier Deschamps a fait le bilan de l'année 2021 de l'équipe de France. Le sélectionneur est revenu sur l’Euro raté des Bleus, le retour de Karim Benzema et son intégration, ainsi que son propre avenir à la tête de l’équipe de France. Plus

Deschamps fait le bilan de l’année 2021

Invité de l’émission Rothen s’enflamme, Didier Deschamps est revenu sur l’année 2021 de l’équipe de France. Il a refusé de parler d’une année « ratée » malgré le fiasco de l’Euro.

« Non, 2021 n’est pas ratée. On n’a pas atteint un objectif important (à l’Euro), on a été éliminés prématurément. Aussi, je reste factuel, même si on a eu du temps à digérer, on a eu dix minutes d’égarement. Le haut niveau ne pardonne pas. Même ce match-là est considéré comme un nul. Pour moi, il a plus le goût d’une défaite que d’un nul. En 2021, sur 16 matchs, on a dix victoires et six nuls en comptant celui contre la Suisse. C’était un contexte particulier. On a tout fait pour être qualifié, on est à 3-1 à la 81e. Et puis après, cela n’a pas tourné comme cela devait tourner. »

L'équipe de France a été éliminée par la Suisse en huitième de finale de l'Euro 2020. Icon Sport
L’équipe de France a été éliminée par la Suisse en huitième de finale de l’Euro 2020. Icon Sport

Concernant l’Euro en particulier, Deschamps a cependant livré quelques explications concernant la défaite face à la Suisse (3-3, 4-5 t.a.b) :

« Je sais où vous voulez en venir en disant que j’ai pu être moins exigeant. Mais je garde la même exigence. C’est le résultat qui amène les choses. Après le Mondial 2018, le regard des autres a changé. Tout ce qu’ils font est regardé différemment. Avant l’Euro, il y avait la motivation et l’envie. Jusqu’à la 81e, on mène 3-1. Sans bonne préparation, on n’aurait pas fait le match contre l’Allemagne » , a estimé Didier Deschamps.

Des tensions ? Quelles tensions ?

Deschamps est aussi revenu sur les tensions qui ont éclaté au sein de son groupe.

« On a été impacté par la chaleur, par la bulle sanitaire et des hôtels choisis par l’UEFA. Il n’y a pas eu de problème d’attitude, non. Prenez l’interprétation des discussions avec Coman et Pogba, cela devient négatif. Aussi, il y a eu pareil pendant la Ligue des nations mais le résultat a été différent. Le clash Giroud/Mbappé ? C’est une tension ordinaire. Cela s’est géré. Cela a duré 24 ou 48h. On gagne contre la Suisse et il n’y a plus de signes à analyser. Quand le résultat n’est pas là, des détails prennent de l’importance.« 

Olivier Giroud avait fait part de son agacement avant l'Euro dans un message voilé en direction de Kylian Mbappé. Icon Sport
Olivier Giroud avait fait part de son agacement avant l’Euro dans un message voilé en direction de Kylian Mbappé. Icon Sport

Deschamps sur le retour de Benzema et son intégration en attaque

D’autre part, Karim Benzema a retrouvé officiellement le groupe des Bleus le 26 mai 2021, après plus de 5 années d’absence. Pour Rothen s’enflamme, Didier Deschamps s’est confié sur l’intégration du Madrilène dans l’attaque des Bleus :

« Vous estimez que Karim Benzema avec Griezmann et Mbappé ont été performants en octobre. Ils ont été performants. Entre la Suisse et octobre, ils n’ont pas joué ensemble. A l’Euro, on n’a pas marqué des buts ? Il n’y a pas d’ego dans le groupe. Non. Je n’ai pas de regrets sur le retour de Benzema. Cela s’est fait là, je suis content et lui est content. Cela s’est passé comme ça. Il a été performant. Il a lui aussi été déçu que cela s’arrête tôt mais ne dites pas que la France n’a pas été performante » , avoue Deschamps.

Karim Benzema après la victoire en Ligue des Nations face à l'Espagne. (@iconsport)
Karim Benzema après la victoire en Ligue des Nations face à l’Espagne. (@iconsport)

« On a été éliminés prématurément. Le plus important, c’est d’avoir l’envie et de le rencontrer pour discuter longuement. Notre rencontre a été la première étape. Peu importe qui en est à l’origine. Cela s’est très bien passé. Je ne peux pas revenir en arrière, cela s’est passé comme cela. On avait un besoin commun de se voir et discuter ensemble. Nous avons discuté de tout, en faisant un retour sur tout. On a discuté, j’ai fait par ma propre analyse. Je savais et lui savait que l’on devait se voir.« 

« J’aurais pu avoir de la lassitude, mais ce n’est que du bonheur »

A la tête de l’équipe de France depuis 2012, Didier Deschamps est sous contrat jusqu’à la Coupe du monde 2022. Se voit-il continuer après l’événement qatari ?

« Je ne sais pas. En toute honnêteté, je ne sais pas. Je ne m’en préoccupe pas. C’est mon président qui décide. Le seul et le dernier à décider, c’est le président. Il décidera. Je n’ai pas encore prolongé, c’est comme ça. Le contrat le plus important, c’est le contrat de confiance.« 

Didier Deschamps a éludé le sujet de son avenir à la tête des Bleus. Icon Sport
Didier Deschamps a éludé le sujet de son avenir à la tête des Bleus. Icon Sport

« La situation est comme ça et cela ne me pose pas de problème. (La coupe du monde 2022) va être mon cinquième tournoi. Hormis le Brésil, tous les autres champions du monde ont été éliminés dès la phase de poule. J’aurais pu avoir de la lassitude mais ce n’était pas le cas après l’Euro. Ce n’est que du bonheur. Tant que j’ai l’envie et l’énergie. C’est une possibilité de continuer » , a déclaré Deschamps.

Son avenir en tant que sélectionneur… ou entraîneur ?

Et si Deschamps ne poursuit pas l’aventure à la tête des Bleus, se laissera-t-il tenter par le challenge d’un club ?

« Le travail d’entraîneur est un autre métier. Je ne vais pas m’interdire quelque chose. Je suis épanoui en tant que sélectionneur. Etre dans un club, c’est H24. Là, ce sont des périodes plus courtes et plus intenses. Je suis au top niveau avec les meilleurs joueurs et les meilleures compétitions. Cela a toujours été une possibilité de continuer. Mon contrat, cela ne me pose pas de problème. Je ne me soucie pas du lendemain, même différent, cela sera bien aussi. Je ne ferme aucune porte.« 

En attendant, Zinédine Zidane patiente toujours…

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires