dans

EL/ECL (J1) : Rennes, Monaco et Nantes assurent, Nice s’en sort après une soirée terrible

Soirée européenne rocambolesque

Des débordements ont eu lieu à l'Allianz Riviera en amont du match Nice - Cologne (Icon Sport)
Des débordements ont eu lieu à l'Allianz Riviera en amont du match Nice - Cologne (Icon Sport)

Alors que la journée a été marquée par les graves incidents dans les tribunes à Nice, les clubs français ont presque tous brillé lors de cette soirée européenne. Résumé des matchs. Plus

AEK Larnaca – Stade Rennais : le premier des clubs français

Ce jeudi soir, le fil démarre avec le match opposant le Stade Rennais à l’AEK Larnaca. Si en championnat les hommes de Bruno Génésio sont déjà un peu largués, ils espèrent bien se reprendre dans une compétition tout autre : l’Europa League. Alors que Rennes avait réussi le plus dur en inscrivant le premier but de la rencontre, la joie n’a été que de courte durée. Il n’aura fallu que quatre minutes aux joueurs de Larnaca pour recoller au score. Toutefois, les Bretons peuvent s’estimer heureux ! Un but inscrit à la toute dernière seconde (90+4′) permet aux joueurs en rouge et noir de libérer tout un club. Le premier des clubs français de la soirée lance parfaitement la France dans les compétitions européennes.

Rennes, le premier des clubs français à avoir lancé la soirée européenne (Icon Sport)
Rennes, le premier des clubs français à avoir lancé la soirée européenne (Icon Sport)

OGC Nice – FC Cologne : un match de football gâché par un match en tribunes

Avant même le coup d’envoi du match, la soirée démarrait très mal. A peine arrivés en terres niçoises, des groupes de supporters de Cologne caillassaient des commerces. Au final, le match aura pris une malheureuse importance avant même qu’il commence. Si le match nul entre les deux équipes parait secondaire (1-1), c’est en grande partie à cause des affrontements qui ont eu lieu entre des groupes de supporters niçois et colognais. Au final, de nombreux blessés sont à déplorer tandis que certains le sont gravement. Des images que le monde du football ne doit plus montrer, que ce soit des clubs français ou venus d’ailleurs.

Etoile Rouge de Belgrade – AS Monaco : l’un des clubs français qui sommeillent

Alors que l’AS Monaco doit tenter de se reprendre suite à un début de championnat assez mitigé, le club de la Principauté aura eu du mal contre l’Etoile Rouge de Belgrade. En effet, le club serbe s’est montré relativement solide, voire même plus dominateur que les Monégasques. Finalement, un pénalty d’Embolo à 15 minutes de la fin du match aura permis aux hommes de Philippe Clement de repartir de Serbie avec les trois points. Et vu la physionomie du match, le résultat est finalement bien payé. Si le match s’est progressivement rééquilibré au cours de la deuxième mi-temps, ce fut bien Belgrade qui domina le plus la rencontre.

FC Nantes – Olympiakos : les Canaris remportent leur première victoire européenne depuis 2004

Le public du FC Nantes face à l'Olympiakos (Icon Sport)
Le public du FC Nantes face à l’Olympiakos (Icon Sport)

Au terme d’un match largement dominé par le FC Nantes, ce sont finalement les Canaris qui l’emportent. Alors que les deux équipes se dirigeaient vers un match nul, les joueurs d’Antoine Kombouaré ont dû s’y prendre à deux fois avant de gagner ce match. Evann Guessand avait en effet inscrit un but signalé hors-jeu avant que, quelques minutes plus tard et au bout du temps additionnel, il ne réitère l’exploit en inscrivant un magnifique but de la tête. Première victoire en Coupe d’Europe depuis 2004 pour les Canaris, qui la fêtent dans un stade plein à craquer.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires