dans

Edf : Le Graët confirme Deschamps comme sélectionneur : « sa volonté est très forte de continuer »

« DD » peut maintenant se tourner sereinement vers la Coupe du monde 2022 !

Après s'être vus ce mercredi 7 juillet à Guingamp, Noël Le Graët et Didier Deschamps ont décidé de poursuivre ensemble jusqu'à la Coupe du monde 2022 (iconsport)
Après s'être vus ce mercredi 7 juillet à Guingamp, Noël Le Graët et Didier Deschamps ont décidé de poursuivre ensemble jusqu'à la Coupe du monde 2022 (iconsport)

Dans un entretien exclusif accordé au Figaro, Noël Le Graët a conforté Didier Deschamps à son poste de sélectionneur, ce jeudi 8 juillet. S’il refuse, pour le moment, d’évoquer une prolongation, le président de la FFF assure que le technicien sera sur le banc des Bleus à la Coupe du monde 2022, si la France s’y qualifie. Plus

Didier Deschamps reste à la tête de l’équipe de France

Noël Le Graët a officialisé ce jeudi 8 juillet le maintien de Didier Deschamps à la tête de l’équipe de France. Le président de la Fédération Française de Football (FFF) a annoncé sa décision dans une interview exclusive au Figaro. Malgré l’immense fiasco de l’Euro et une élimination dès les huitièmes de finale contre la Suisse, le sélectionneur sera bien présent au Qatar en 2022 pour la Coupe du monde, si la France s’y qualifie. Noël Le Graët a expliqué sa décision de maintenir sa confiance à « DD » , en poste depuis 2012 :

Didier Deschamps et Noël Le Graët, un tandem qui dure. Le second a confirmé le premier comme sélectionneur malgré l'échec des Bleus à l'Euro. Icon SPort
Didier Deschamps et Noël Le Graët, un tandem qui dure. Le second a confirmé le premier comme sélectionneur malgré l’échec des Bleus à l’Euro. Icon SPort

« Je l’ai reçu longuement mercredi (7 juillet) à Guingamp. La question a été réglée en trois minutes. Sa volonté est très forte de continuer, la mienne l’était aussi. Il n’y a pas eu de débat sur « qu’est-ce qu’on fait ?  » et « comment on fait ?  » J’ai de l’estime pour lui, je pense qu’il me le rend bien et à la Fédération également. En aucun cas, de par son palmarès en premier lieu, il méritait de ne pas continuer. C’est un gagneur, avec un palmarès unique. C’est un sélectionneur fidèle à la fédération et estimé par ses joueurs. Il n’y a pas de cassure ou de fin de cycle. Il y a une question pour laquelle on n’avait, tous les deux, pas de réponse : comment a-t-on pu prendre deux buts en dix minutes face aux Suisses ? À 3-1, lui comme vous, comme moi, on pensait avoir gagné. »

Noël Le Graët pour Le Figaro

Un Didier Deschamps « revanchard et concentré »

Si le dirigeant n’a jamais caché l’envie de voir le technicien dont il est très proche poursuivre son mandat, l’entrevue en Bretagne avait pour objectif premier d’évaluer le degré de motivation de ce dernier. Et le président de la FFF assure avoir été convaincu par l’envie de son sélectionneur de continuer l’aventure :

Arrivé à la tête des Bleus en 2012, Didier Deschamps fêtera en 2022 ses 10 ans sur le banc de l'équipe de France (iconsport)
Arrivé à la tête des Bleus en 2012, Didier Deschamps fêtera en 2022 ses 10 ans sur le banc de l’équipe de France (iconsport)

« La question pour moi était de savoir s’il voulait ou non poursuivre. J’étais heureux de le recevoir et à notre poignée de main, on a senti qu’on voulait travailler ensemble. Jamais dans mon esprit, il n’a été question de le remettre en cause. Il était décidé, déjà en train de préparer les matches de la rentrée, de se projeter sur la suite. J’ai une confiance infinie en cet homme. Il n’y a pas de débat. Je l’ai vu arriver de bonne humeur, combatif, ambitieux… (Il est) très revanchard, déjà concentré… L’équipe de France a trois matchs en septembre dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 et Didier est dedans à fond. Sans aucune ambiguïté. »

Noël Le Graët pour Le Figaro

Pas d’objectif pour la Coupe du monde 2022, pour le moment…

Rassuré par l’état d’esprit affiché par l’ancien entraîneur de l’OM, Noël Le Graët, qui rejette l’idée selon laquelle Deschamps a « perdu le contrôle de son vestiaire » , a en revanche écarté, pour le moment, l’idée d’une prolongation au-delà du Mondial 2022 : « on va jusqu’au Qatar ensemble. Après on verra ». Alors que le staff dans son ensemble a également été confirmé par le président, ce dernier a refusé d’évoquer un quelconque objectif pour la Coupe du monde alors que les Bleus devront y défendre le titre décroché en Russie en 2018 :

Noël Le Graët et Didier Deschamps iront ensemble à la Coupe du monde 2022, mais peut-être pas au-delà... Icon SPort
Noël Le Graët et Didier Deschamps iront ensemble à la Coupe du monde 2022, mais peut-être pas au-delà… Icon SPort

« Vous allez un peu vite. Déjà, il faut se qualifier, ne nous emballons pas. On le voit aujourd’hui, plus personne ne gagne tous ses matches 4-0. Dès la mi-septembre, on aura une idée quant à cet objectif. Je considère qu’on reste toujours dans les quatre meilleures équipes européennes. Mais il faut qu’on le prouve. »

Noël Le Graët pour Le Figaro

Première de son groupe de qualification après trois journées, l’équipe de France reprendra sa marche vers le Qatar en septembre. Elle recevra la Bosnie-Herzégovine le 1er septembre avant de se rendre en Ukraine trois jours plus tard puis d’accueillir la Finlande le 7. Avec Didier Deschamps toujours à sa tête, donc.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Didier Deschamps, Noël Le Graët
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires