dans

EDF : Didier Deschamps justifie les choix de sa liste

Certaines absences sont remarquées.

Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France. Icon Sport
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France. Icon Sport

En conférence de presse, Didier Deschamps a révélé la liste de joueurs sélectionnés pour jouer les prochains matchs de l’équipe de France. Il en a profité pour se justifier de certains de ses choix. Plus

Une première pour Kamara !

Boubacar Kamara vit sûrement un rêve. Alors qu’il faisait traîner son propre choix en déclarant vouloir jouer pour l’équipe de France, le Marseillais va très prochainement connaître sa première sélection en équipe de France. Une juste récompense ? Quoi qu’il en soit, Didier Deschamps a justifié, en conférence de presse, ce choix, par l’absence de Paul Pogba. En outre, il refuse d’expliquer la présence de Kamara dans l’unique but de bloquer sa deuxième sélection (Sénégal, ndlr).

« A aucun moment je ne sélectionne un joueur pour l’empêcher d’avoir un deuxième choix, mais à partir du moment où le joueur a une position claire, celle d’être un international français, il n’y a pas de discussion à avoir », a avoué Deschamps. Et concernant le timing du choix, le sélectionneur des Bleus a réussi à botter en touche, comme il sait le faire. Pour lui, « ça aurait pu être plus tard ou plus tôt ».

Deschamps explique les différentes absences

Certains noms que tout le monde attendait ne sont finalement pas présents dans cette dernière liste de Deschamps. Giroud, Konaté, Dembélé… tous trois postulaient pour une place dans le groupe, mais n’ont finalement pas été retenus. Pour Didier, il y a plusieurs raisons. Pour les deux derniers cités, la faute va essentiellement au système de jeu.

« Oui, je le suis, il est dans une équipe qui joue la finale de la Ligue des champions et le titre en Angleterre. Mais depuis qu’il est à Liverpool, il joue surtout à 4 », s’est-il expliqué concernant l’absence de Konaté. Pour Dembélé, « c’est une question de concurrence (…) et d’utilisation dans un système », conclut Deschamps. Pour Olivier Giroud, son absence n’est en aucun cas liée au système de jeu que tente de mettre en place Deschamps. 

« Je vous laisse libre de vos conclusions hâtives. Je veux sur ces 4 matchs-là offrir la possibilité aux autres joueurs offensifs d’avoir la possibilité de s’aguerrir et d’avoir plus de temps de jeu. Au mois de mars, ça s’est bien passé pour l’équipe de France et pour lui. Là, il joue le titre, mais on ne sait pas où il en sera en novembre. »

Mbappé, le feuilleton de l’été ?

Pour Didier Deschamps, il n’y a aucun déséquilibre créé par la situation de Kylian Mbappé. Qu’on parle des sponsors ou de sa situation ambivalente entre le Paris Saint-Germain et le Real Madrid, rien ne viendra interférer les décisions sportives du sélectionneur. A propos de son départ ou non du club de la capitale, Deschamps assure que pour « nous, ça ne nous pose pas de problème ».

Kylian Mbappé est en équipe de France depuis 2017. / Icon Sport
Kylian Mbappé est en équipe de France depuis 2017. / Icon Sport

Concernant les droits à l’image, Deschamps botte en touche. « C’est pas à moi qu’il faut poser la question, c’est à mon président. Moi, je suis sélectionneur, je m’occupe du terrain. Après oui, il peut y avoir des parasites, je vous fais confiance. Mais quand il y a eu ce shooting, il n’y a eu aucune tension entre les joueurs. »

La bulle des Bleus est bien solide et avec Deschamps à sa tête, elle n’éclatera pas de sitôt.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Didier Deschamps
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires