dans

EDF : Deschamps revient sur l’échec à l’Euro et s’en prend à Giroud !

Une prise de parole attendue.

Didier Deschamps revient sur l'échec à l'Euro et s'en prend à Olivier Giroud ! (iconsport)
Didier Deschamps revient sur l'échec à l'Euro et s'en prend à Olivier Giroud ! (iconsport)

Près de deux mois après l’élimination de l’équipe de France en huitièmes de finale de l’Euro de football, Didier Deschamps a enfin pris la parole. Il n'élude aucun sujet. Plus

Depuis la défaite face à la Suisse à l’Euro, Didier Deschamps ne s’était pas vraiment exprimé. Aujourd’hui, c’est chose faite. Dans une interview pour nos confrères de l’Equipe, le sélectionneur tire les leçons de l’élimination prématurée des Bleus. Il revient également sur la brouille entre Olivier Giroud et Kylian Mbappé lors de la préparation et sur le retour de Karim Benzema.

Didier Deschamps assume complètement sa responsabilité

A quelques jours de l’annonce de sa liste pour les matches internationaux de septembre, Didier Deschamps a accepté, pour la première fois depuis l’élimination face à la Suisse, de revenir sur cet échec. Pour le moins qu’on puisse dire, c’est que la pilule de la défaite face à la Suisse a eu du mal à passer pour le sélectionneur. Il faut dire que malgré une armada offensive inégalée avec la présence de Kylian Mbappé, Karim Benzema ou encore Antoine Griezmann, les Bleus se sont arrêtés en huitièmes de finale. Un constat qui fait mal, d’autant plus que son équipe menait de deux buts à 10 minutes de la fin :

Le plus dur à digérer, c’est de savoir ce qu’on est capables de faire et de constater ce qu’on a fait. Et […] d’être à 3-1 à la 80e contre la Suisse et de voir ce qui s’est passé

Didier Deschamps pour L’Equipe
Didier Deschamps pendant la rencontre face à la Suisse (Photo by Icon Sport)
Didier Deschamps pendant la rencontre face à la Suisse (Photo by Icon Sport)

Elément de base de la victoire finale lors de la Coupe du monde 2018 en Russie, la défense française a été perméable. Et ce n’est pas son changement tactique contre la Suisse, qu’il allait arranger la chose. D’ailleurs, le double champion du monde, en tant que joueur et sélectionneur, a pleinement assumé son rôle dans cette élimination précoce :

« Je me suis certainement écarté de mon idée première. J’ai cherché à améliorer l’animation offensive, quitte à avoir un peu de déficit défensif. Mais j’aurais voulu que ce déficit soit moins important. Il a été accru par quelques circonstances, comme la blessure des deux arrière gauches. Mais également l’impact physique des trois matchs du premier tour, qui ont amené une fatigue plus importante« 

Didier Deschamps pour L’Equipe
@Twitter

Le sélectionneur n’épargne pas Olivier Giroud

Le sélectionneur a également été interrogé sur les performances individuelles de ses joueurs lors du championnat d’Europe. Malgré son manque d’efficacité, Kylian Mbappé est totalement ménagé par Didier Deschamps. Tout comme Karim Benzema ou encore Kingsley Coman. Le seul joueur qui a pu recevoir un tacle de la part de l’entraîneur, c’est Olivier Giroud. En effet, il n’a pas du tout apprécié la sortie de son joueur lors d’un match de préparation. Pour rappel, le nouveau milanais avait adressé un tacle à un de ses coéquipiers suggérant qu’il faisait exprès de ne pas lui transmettre le ballon. Des paroles qui ont inévitablement rejailli sur l’ambiance dans le vestiaire. Pour Deschamps, c’est une évidence, Giroud n’aurait pas dû tenir de tels propos :

« Ça, il le sait, je le lui ai dit : il n’avait pas à dire ça, c’est une certitude. Cela a généré de petites tensions sur deux, trois jours mais c’était lors de la préparation »

Didier Deschamps pour l’Equipe
Olivier Giroud remplaçant lors de l'Euro (Photo by Icon Sport)
Olivier Giroud remplaçant lors de l’Euro (Photo by Icon Sport)

Par la suite, Didier Deschamps se permet d’écorner le statut de titulaire dont jouissait Olivier Giroud avant l’arrivée de Karim Benzema. Selon le sélectionneur, il n’est juste pas possible de voir son attaquant titulaire alors qu’il ne jouait plus du tout avec son club. Il précise même que le champion du monde a plus joué avec lui, que sur les trois derniers mois avec Chelsea. De quoi mettre un tacle encore un peu plus appuyé. Enfin, le sélectionneur interrogé sur la présence ou non de l’attaquant du Milan AC dans la liste pour les matches du mois de septembre. Il a répondu : 

« Cela fait partie de ma réflexion, mais ce n’est pas spécifique à Olivier. Il y a toujours des pages qui se tournent, oui, à moins que les joueurs la tournent eux-mêmes, mais c’est rare. Après les compétitions, il y a des relais à prendre »

Didier Deschamps pour L’Equipe

A lire également : Edf : Le Graët confirme Deschamps comme sélectionneur : « sa volonté est très forte de continuer »

Les qualifications pour le mondial 2022 débutent

Les prochains choix du sélectionneur seront scrutés de près, c’est le mois qu’on puisse dire. Tout le monde sera devant la conférence de presse de Didier Deschamps le 26 août prochain pour savoir qui il prendra. Pour rappel, l’équipe de France affrontera la Bosnie-Herzégovine mercredi 1er septembre à Strasbourg, l’Ukraine samedi 4 septembre à Kiev, puis la Finlande mardi 7 septembre à Décines-Charpieu (Rhône).

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Didier Deschamps
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires